Ajoutez ce site comme page de démarrage
Pub-Michel-Lilas.jpg

L’historien André Garant… mon ami André

André Garant en 2011 lors de l’annonce du lancement à venir de son livre La barre du jour et des diverses activités qui allaient l’accompagner.

Par : Joffre Grondin

Après une longue maladie, qui n’avait aucunement affecté la vivacité de son esprit, l’historien régional André Garant fait maintenant partie de l’histoire, dont il a tant fait la promotion. Il a consacré sa vie au patrimoine régional beauceron et à la tradition orale. Le 19 août 2021, il rejoint les Philippe Angers, les Robert Vézina, le moins connu frère Adjuteur et les Roger Bolduc dans le cercle très restreint de ceux qui ont consigné la mémoire des ans de leurs concitoyens pour leurs descendants. 

Un peu de rapaillage.

Homme d’une grande affabilité avec un sens de l’humour omniprésent, fin communicateur, féru et passionné d’histoire jusqu’à la moelle, André Garant était quelqu’un que l’on gagnait à connaître, à côtoyer, et avec qui collaborer était un plaisir. Ceux qui l’ont connu vous le confirmeront. 

À la fin des années soixante, nous étions dans la même classe d’histoire à l’École Normale de Beauceville. Comment se douter que cette amitié verrait le demi-siècle ?    

Né à Saint-Georges, le 10 novembre 1946, enseignant de carrière, surtout en histoire, André Garant a été très prolifique : livres, causeries historiques, interventions dans les médias, de nombreux articles de journaux, et même consultant en histoire. On peut ajouter le site web Patrimoine Beauceville, en activité depuis 2009 en collaboration avec Andrée Roy. https://www.patrimoine-beauceville.ca  Une collection de perles patrimoniales où on peut trouver sous André Garant, historien, une description de son œuvre.

Plusieurs fois honoré pour son implication dans le domaine patrimonial et culturel visant la promotion et la sauvegarde du patrimoine régional beauceron et de la tradition orale, il recevra, en 2009, la médaille de l’Assemblée nationale. 

Il est l’auteur de plusieurs écrits tant collectif qu’individuel. André avait une grande capacité de travailler en équipe, ce qui peut expliquer en partie son impressionnante production. Le circuit patrimonial de Beauceville, écrit en collaboration avec René-Claude Grenon est un bon exemple.

http://ville.beauceville.qc.ca/wp-content/uploads/2017/08/circuit_patrimonial_document.pdf 

Un autre exemple est Madeleine Ferron, l’insoumise : trois perspectives, un collectif, coordonné par Gervais Lajoie, dont la partie Courtepointe beauceronne, clin d’œil sur l’histoire de la Beauce  est rédigée par André Garant. On pourrait ajouter Beauceville, 1re Ville en Beauce 1904-2004 dont il était coauteur et chargé de projet de l’imposant volume.

Il est l’auteur de multiples volumes sur Beauceville, Saint-Georges et la Beauce en général. Mentionnons en quelques-uns. Les Rapides du Diable de Beauceville, étude toponymique, en 1981; Beauceville au temps jadis (partie historique de la monographie Saint-François,  je me souviens, Paroisse Saint-François 1765-1985); La Beauce de William Chapman et Jean-Oram Lachance, en 2009; La barre du jour (Des pionniers de Saint-François-de-Beauce, 1737-1791) en 2011.

André Garant lors du dévoilement de la plaque commémorative. Pince-sans-rire, André venait de faire une remarque amusante, ce qui explique le large sourire d’Andrée Roy, collaboratrice pour le site web et qui avait également fait le montage du livre La barre du jour.

À l’occasion du lancement de ce livre sur les pionniers, le comité en avait profité pour dévoiler une plaque commémorative à l’occasion d’une messe costumée style 18e siècle. La « plaque » pesait près d’une tonne. Revivez ce bon moment ici:  https://beaucemagazine.com/2011/06/14/hommage-aux-pionniers/

L’historien André Garant. Photo: gracieuseté Andrée Roy  du site web Patrimonial Beauceville

Il rédige également  À l’ombre du clocher (Paroisse Saint-Georges 1835-1985);Livre du 40e du statut urbain : Le soleil se lève à l’ouest (Ville de Saint-Georges-Ouest 1948-1988); Sur les coteaux de l’Ardoise (Paroisse L’Assomption 1950-2000); Saint- Benoît-Labre de la  Haute-Beauce (érection civile et religieuse 1893-1993)

Il signe également un grand nombre de textes de publication-souvenir notamment pour le 250e de la Beauce. Il est responsable du livret-souvenir du 1er gala de l’entreprise beauceronne, en 1989. Il est auteur des scénarios et textes de 25 vidéos corporatifs en Beauce.

Soulignons sa participation à deux émissions spéciales sur Baptiste Béland, filmée par RDI/SRC en 2005, Histoires oubliées et sur Les 100 Polonaises.

Finalement, je m’en voudrais de ne pas le remercier pour les trois douzaines d’articles qu’André a gracieusement fournis à Beauce Magazine ces dix dernières années. 

Et comme quelqu’un a écrit : « Il est toujours triste de devoir s’en aller, mais ce sont ceux qui restent qui connaissent la tristesse. »

Nos sincères condoléances à sa famille. Bon voyage mon ami!

Vous pouvez lire l’avis de décès ici : 

Rectification : la famille nous informe que l’adresse web pour faire un don à la 

fondation Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches est celle-ci :

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo