Ajoutez ce site comme page de démarrage

Coûts additionnels en vue pour le quai Pinon

Par: Joffre Grondin

Une partie du quai Pinon

Une partie du quai Pinon

Le conseil de Ville de Saint-Georges a « autorisé que l’on accorde un mandat additionnel pour une modification du décret concernant la reconstruction du quai de la promenade Redmond ».

La Ville affirme que dans l’élaboration plus détaillée des plans et devis, la firme SNC-Lavalin a déterminé que les impacts environnementaux seraient plus importants que ceux autorisés dans le décret du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

D’après la Ville, certains travaux préalablement prévus pourraient être réalisés sur le haut du quai. Toutefois certains travaux devraient être exécutés en installant de la machinerie dans le lit de la rivière, notamment des travaux d’ancrages ainsi que des travaux près du ruisseau d’Ardoise.

Ville de Saint-Georges procédera donc à une demande de modification du décret environnemental. Le mandat additionnel à SNC-Lavalin est évalué à 24 935 $. De plus, une somme de 4 669 $ est également prévue, dans le cas échéant où le gouvernement fédéral exige des études sur les effets environnementaux.

Cependant…

Certains citoyens se demandent pourquoi les auteurs des premières études n’étaient pas au fait des exigences du ministère du Développement durable, de … de tous les mots qui viennent après. SNC-Lavalin n’en est pas à sa première étude quand même. Ces gens savent comment procéder.

Cauchemars

D’autre part, ou d’autre porc, selon votre préférence, on se questionne dans les chaumières sur ce mandat additionnel de moins de 25 000 $, soit 24 935 $. Le citoyen informé est évidemment au courant que seuls les contrats de moins de 25 000 $ peuvent être de gré à gré, c’est-à-dire sans appel d’offres.

Des citoyens se réveillent à trois heures du matin, en sueur, à cause d’un orage soudain, et se questionnent sur qui a fait l’évaluation… pour ne pas dépasser 25 000 $, et n’arrivent pas à dormir.

D’autres, les yeux grands ouverts dans les ténèbres, se demandent où en sont les négociations avec le MTQ pour le partage de la facture de ces millions en travaux, et ne dorment pas de la nuit parce qu’ils ignorent ce que Marcus Talonnus Quintus va décider, et qui est-il d’ailleurs ?

Après cette nuit blanche, le citoyen, les yeux hagards se prépare un café du maire en se demandant quand le contribuable sera informé du détail des coûts de réparation, et surtout d’embellissement esthétique.

Et notre citoyen se rend au travail avec le sourire un peu figé du bon citoyen résigné… à payer.

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo