Ajoutez ce site comme page de démarrage

Une offre d’emploi, mais… pas sûr que…

Par: Thérèse Légaré/Joffre Grondin

La journée du travail invisible. Ça vaut au moins une journée.

La journée du travail invisible. Ça vaut au moins une journée.

Ce n’est pas d’hier que l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Aféas) souligne la journée nommée journée du travail invisible, car l’Aféas a créé la Journée du travail invisible en 2001, toujours le premier mardi d’avril. 

L’association revendique une reconnaissance sociale et économique des aidants, donc du travail non rémunéré, dit « invisible ».

L’Aféas fait souvent une activité spéciale à cette occasion. En 2009, par exemple, on pouvait lire ceci dans un journal local. L’Aféas de Saint-Georges invite ses membres et amies à un déjeuner qui aura lieu le 7 avril à 8 h 30 à l’Auberge Benedict Arnold pour souligner cette journée du travail non payé des femmes de tous âges auprès de leurs enfants et de leurs proches. 

L’Auberge Benedict Arnold n’existe plus, mais la journée est encore là, et plus que jamais en ces temps de rigueur austère dont les femmes sont les premières victimes.

Le premier mardi d’avril, tombe encore le 7 en 2015, rendons leur hommage et remercions-les chaleureusement en cette journée nationale du « Travail invisible ».

Que sera l’activité de cette année ? Nous devrions l’apprendre bientôt.

Drôle à moitié

En attendant, voici un petit texte que nous a envoyé une membre de l’Aféas, et qui utilise le côté un peu humoristique, pour décrire une situation qui ne l’est pas vraiment.

Offre d’emploi : poste de Direction des opérations

Ce poste comporte beaucoup de responsabilités et de prérequis.

Qualifications requises

Savoir négocier et avoir des compétences interpersonnelles.

Avoir des connaissances en médecine, en finances et en art culinaire.

Conditions de travail

Vous devez pouvoir vivre dans un environnement chaotique. Pas de temps réservé au sommeil.

Votre associé demande une attention constante. Vous devrez parfois rester avec lui toute la nuit.

Nombre d’heures de travail : 24 h/jour et 7 jours/semaine : (plus ou moins 135 heures/semaine).

Être presque tout le temps debout, se pencher fréquemment et avoir beaucoup d’endurance.

Il n’y a pas de pause. Les repas se prennent quand votre associé a fini le sien

Pas de vacances. Pendant la période de Noël et du Nouvel An, il y a plus de travail.

Rémunération :

Les contacts que vous faites et le plaisir que vous avez avec votre associé sont incommensurables

Le poste ne rapporte rien. C’est gratuit,

Qui peut réponde à cette offre d’emploi ?

Des milliards de gens font déjà ce travail :

Les mamans et les proches aidants répondent à tous les prérequis : ils n’ont pas de salaire, travaillent 24 h/24 et sont toujours là.

C’est cela du travail invisible : Pas de salaire et une disponibilité constante.

Y a-t-il des candidats ?

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo