Ajoutez ce site comme page de démarrage

POLITIQUE PROVINCIALE

Alex Gagnon-Lacroix sera le candidat du PQ

Par: Joffre Grondin

Alex Gagnon-Lacroix, candidat pour le Parti Québécois dans Beauce-Sud.

Alex Gagnon-Lacroix, candidat pour le Parti Québécois dans Beauce-Sud.

Le Parti Québécois de Beauce-Sud a présenté ce matin son candidat aux prochaines élections provinciales. Il s’agit de Alex Gagnon-Lacroix, qui agissait comme président du PQ de Beauce-Sud depuis 2013. Beauceron et fier de l’être, étudiant en droit en deuxième année à Laval, le jeune beauceron de 20 ans s’intéresse à la politique depuis son secondaire. 

Sur son implication, le candidat est clair : « on peut assister à la politique ou faire de la politique. J’ai choisi de faire de la politique », lance-t-il d’entrée de jeu. De toute façon, la politique aura une influence sur nous.

Pourquoi pour le Parti Québécois ? Le parti est celui qui représente ses valeurs ; selon Alex Gagnon-Lacroix, c’est un parti au programme ambitieux, comme les Beaucerons, qui couvre toutes les régions et toutes les générations.

Le Parti Québécois a effectivement le doyen François Gendron et le plus jeune député élu au Québec, Léo Bureau-Blouin.

Axes de campagne

Son plan d’action pour Beauce-Sud se concentre principalement en 3 volets : la Beauce prospère : soutenir l’économie et créer des emplois de qualité. La Beauce en santé : tout ce qui touche à la qualité de vie, soins aux aînés. La Beauce en valeur : mettre en valeur non seulement le territoire méconnu, mais aussi les valeurs beauceronnes dont il faut tenir compte dans les prises de décision.

M. Gagnon-Lacroix est familier avec les valeurs beauceronnes et c’est pourquoi il présentera durant la durée de la campagne son plan d’action en profondeur pour chacun des volets.

« Je ne suis pas un “poteau”, ce qui m’intéresse, c’est de faire de la politique… Nous allons montrer que le parti Québécois s’adapte à la Beauce », de conclure Alex Gagnon-Lacroix.

Engagement politique

Deux principes généraux guident l’engagement politique du nouveau politicien. Le premier est de « mettre en place des outils pour que tout le monde puisse réussir, en Beauce, au Québec, n’importe où », et le deuxième, de faire en sorte « que les générations futures héritent de notre coin du monde dans le meilleur état possible et dans la meilleure situation possible ».

Idéaliste direz-vous. Qui n’a pas été idéaliste à vingt ans ? L’idéalisme n’exclut pas le réalisme.

Une campagne qui sera…

Loin de nous la pensée de sous-estimer l’expérience, mais, avec deux candidats dans la vingtaine, un vent de jeunesse semble commencer à souffler sur Beauce-Sud. Et ce n’est pas fini.

Espérons que cette mise en situation qui s’annonce entre l’expérience et la fougue de la jeunesse peut s’avérer assez stimulante pour que l’électeur ne tourne pas le dos à la chose publique, mais s’y intéresse suffisamment pour aller voter.

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo