Ajoutez ce site comme page de démarrage

Jean Charest en est la perle

Des politiciens de moins en moins intelligents

Par: René d'Anjou

Jean Charest nous appelle à aller voter en grand nombre pour continuer avec sa belle clique à nous faire croire que nous ne sommes pas en mesure de juger de la qualité de sa gouverne.

Depuis plus de 10 ans, on se plaint que les campagnes électorales durent trop longtemps alors que nous sommes à l’ère des communications.  Le temps des déplacements à chevaux est révolu depuis belle lurette.

Pourtant les premiers à vouloir faire durer les campagnes électorales sont les politiciens de moins en moins intelligents qui cherchent à leurrer la population avec, encore des campagnes de peur qui durent trop longtemps.  On le reconnaît, mais on ne fait rien pour remédier à la situation.

On a qu’à regarder agir le Chef, Jean Charest qui semble considérer les gens comme de grands naïfs, voire même des imbéciles heureux.

Alors pourquoi éprouverions-nous le désir d’aller voter ?  Pour élire un autre crétin pour remplacer celui qu’on se prépare à mettre dehors !  125 abrutis à qui l’on paie un salaire et à qui on accorder des remboursements de dépenses très respectables sans oublier la belle pension qu’ils peuvent se mériter s’ils se font élire durant deux termes.  Il faudrait bien qu’un jour on rende les règles très sévères et que l’on suive de près le travail et le comportement des élus pour pouvoir les disqualifier au besoin.  Que ce ne soit pas seulement au niveau de l’Assemblée nationale, mais aussi au niveau municipal.  On a l’exemple du maire de Mascouche, le célèbre maire Richard Mascotte (excusez, Marcotte) alors que le ministre des Affaires municipales déclare ne rien pouvoir faire sous prétexte qu’il a été élu démocratiquement.

Alors si les politiciens se permettent de rire des électeurs en les considérant comme des idiots, alors on peut bien se permettre de considérer les politiciens de fieffés menteurs qui pensent avant tout à la généreuse retraite qu’ils peuvent se faire payer par la population.

Puisque Jean Charest est le seul à posséder le secret de la date du déclenchement des élections, il joue à celui qui ne sait rien, même si quelques-uns de ses ministres lancent des dates pour les prochaines élections.  « Non je n’ai pas parlé à mon ministre récemment » dit Jean Charest avec son regard hagard, et son air ingénu.  On ne sait pas exactement s’il veut nous envoyer le message « Crois-moi, crois-moi pas, car je suis un fieffé menteur ! »

L’intelligence de nos politiciens ne semble pas avoir évolué au même rythme que celui de la population et de la génération montante. On croirait presque ils se préparent à faire une campagne électorale avec des signaux de fumée comme s’ils s’apprêtaient à découvrir les bienfaits du télégraphe.

Jean Charest a réalisé que les jeunes prenaient conscience du rôle qu’ils peuvent jouer dans l’évolution de notre société et le premier ministre libéral a cherché, par tous les moyens, de les faire taire.

Il est maintenant à souhaiter que les jeunes prennent la relève et qu’ils donnent une bonne leçon à cette petite fripouille. Il faut ramener l’intégrité au pouvoir non pas à s’abstenant de voter, mais en se rendant en grand nombre aux bureaux de scrutins pour exprimer notre dégoût à l’endroit de cette gang de demeurés.

 

 

 

 

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo