Ajoutez ce site comme page de démarrage

SAINT-THÉOPHILE

Règlement sur l’eau adopté

Par: Joffre Grondin

Le maire de Saint-Théophile, Roland Boucher et Claude Lachappelle, responsable de la Coalition gaz de schiste Beauce-Sartigan, portent un toast à l’adoption du règlement pour protéger l’eau.

« Je vous avais dit que j’allais m’en occuper et qu’on allait voir ce qu’on était capable de faire. J’ai rencontré mon conseil, on en a reparlé, j’ai pris des informations qu’on n’avait pas, j’ai validé les informations, et avec le conseil on a décidé qu’on ferait un règlement sur le style Wickham ». 

Ainsi s’est exprimé monsieur Roland Boucher, maire de Saint-Théophile, petite, mais très dynamique municipalité de 700 habitants, lors d’une séance spéciale du conseil mercredi soir 27 juin.

Le règlement appelé Règlement Saint-Théophile sur la protection de l’eau potable, qui est essentiellement le règlement Wickham avec de légères modifications, entrera en force lors de la première séance du conseil en août prochain.

Rappelons que ce règlement vise à protéger l’eau potable et lui garder sa pureté, en empêchant l’introduction dans le sol de tout produit qui pourrait contaminer puits et nappe phréatique. On sait que cette mesure est très liée à l’exploitation des gaz de schistes, alors que sont introduites dans le sol des centaines de produits chimiques dont les compagnies refusent de divulguer l’identification.

Le maire et les conseillers ont consulté la population. Constat du maire Boucher : « Le monde était pas mal tout d’accord pour faire ce règlement-là ». Cette action va sécuriser les citoyens et « ça va être une carte dans nos poches » image monsieur Boucher.

Le maire a tenu à rappeler la possibilité que le règlement puisse être déclaré inopérant. Ce serait surprenant dit-il, mais « si ça arrive, va falloir se débattre et s’organiser… on est capable ».

Roland Boucher termine sa courte allocution en soulignant espérer que la décision « va sécuriser tout le monde », et la salle croule sous les applaudissements.

Entre 40 et 45 personnes s’étaient déplacées pour manifester leur satisfaction, ce qui donne environ 6 % de la population de 700 personnes. Pour Saint-Georges, 32,000 personnes, cela équivaudrait à 1920 personnes. Du jamais vu.

« On était porté à douter, mais je peux vous assurer que monsieur Boucher, c’est un homme de parole » s’est amendé le responsable de la Coalition gaz de schiste Beauce-Sartigan, Claude Lachappelle très heureux du dénouement de la situation ».

L’atmosphère était à la fête. Les membres de la Coalition de Saint-Théophile, dont Gilles Blanchet, furent remerciés de leur travail et comme « après huit mois de travail on a la teneur d’une célébration », Claude Lachapelle a invité tout le monde à rester en place.

Quelques instants plus tard, membres du conseil, assistance et même journalistes portaient un toast avec un excellent vin blanc. Il faut admettre que les séances du conseil qui se terminent par un toast sont rarissimes.

C’est donc beau les histoires qui finissent bien.

Festival sans frontière

Et en passant, c’est en fin de semaine que se tient le 23e Festival sans frontière, du 28 juin au 1er juillet. Le Festival se tient chaque année, en alternant entre Jackman, Maine et Saint-Théophile.  Situé à 33 km de Saint-Georges, vous y êtes en 28-30 minutes en n’allant pas vite. Paysages magnifiques garantis.

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo