Ajoutez ce site comme page de démarrage

Réserve naturelle de la Cumberland en sociofinancement

Par : Joffre Grondin

Quelque part sur la Réserve naturelle de la Cumberland en été.

C’est une première campagne de sociofinancement pour la Réserve naturelle de la Cumberland. Elle s’est déroulée sur Facebook et se termine ce lundi 9 janvier. La réserve a comme mission la conservation et la protection des milieux humides. Le financement recherché sera utilisé pour consolider la Réserve et éventuellement aller jusqu’à doubler sa superficie, passant de 79 hectares à 178 ha, ce qui protégerait une plus grande diversité d’espèces dans un milieu naturel d’une grande qualité. 

Il s’agit de protéger la paix de la nature dans un des grands milieux humides de Chaudière-Appalaches. Ce n’est pas un endroit où chacun va se promener ou faire du camping. On peut aller à certains endroits et à certaines conditions. Il y a même des activités récurrentes et populaires depuis plusieurs années. Nous en reparlerons plus loin.

L’Association pour la protection des milieux humides de la Cumberland (APMHC) est propriétaire des terres formant cette réserve naturelle de 79,2 hectares a été fondé en 2010. 200 espèces fauniques ont été recensées dans ce secteur désormais protégé.

La Fondation Québec Philanthrope reçoit les dons

Le lien pour un don est celui-ci  : bit.ly/3CvZdQw   Ne cliquez pas avant de lire ce qui suit. Ça explique ce qui se passera avec les argents qui seront reçus.

L’Association pour la protection des milieux humides de la Cumberland est un organisme de charité accrédité. Des reçus aux fins de l’impôt sont remis par l’organisme pour tous les dons reçus de plus de 10 $.

Pour cette campagne, l’association collabore avec la Fondation Québec Philanthrope.

C’est elle qui gère le fonds, les dons reçus.

Ce fonds a pour objectif de soutenir la gestion, à long terme et à des fins d’aires protégées, de propriétés ou de servitudes réelles et perpétuelles de conservation appartenant à l’organisme ou gérées en totalité ou en partie par ce dernier. Les biens du fonds sont affectés de façon irrévocable à la réalisation de cet objectif. 

Pour des informations supplémentaires sur la Fondation Québec Philanthrope consultez le https://quebecphilanthrope.org/  Cliquez sur La fondation et vous verrez que créé en 1988 à l’initiative de Centraide Québec, elle gère plus de 850 fonds et 100 millions d’actif. Impressionnant comme organisme, et aussi très rassurant. 

Revoici le lien : bit.ly/3CvZdQw

Nouvelle de dernière heure : Beauce Magazine a appris qu’il est fortement possible que la campagne se poursuive au-delà du 9 janvier. Nous vous tiendrons informés.

Les activités sur la Réserve.

Comme mentionné plus haut, cette Réserve de maintenant 79,2 hectares a été établie en 2010. Avec le travail de bénévoles fidèles et efficaces et de divers scientifiques, 200 espèces fauniques ont été recensées, des arbres qui ne poussent que là, des oiseaux, des renards, des salamandres aux drôles de noms, corneilles, corbeaux, hiboux, chevreuils, orignaux, Bernard le renard, Hector le castor, Léo le lièvre, Ginette la chouette, Oscar le têtard… et bien d’autres.

En mars 2014, un sentier de l’interprétation de la faune de 1,8 km a été ouvert; l’accès est par le rang Chaussegros, à Saint-Simon-les-Mines, au bout de la rue des Mélèzes. Accessible plusieurs mois par année, la circulation sur le site doit être restreinte pendant les mois d’avril, mai et juin afin de ne pas perturber l’avifaune pendant sa période de reproduction et de nidification.

Un second secteur, vers le marais, sert à des recherches et des activités éducatives encadrées. En septembre, le cégep Beauce-Appalaches y tient son laboratoire de terrain annuel depuis plusieurs années. 

Un inventaire d’oiseaux nicheurs est offert en juin et le groupe des ornithologues de Beauce-Etchemins y fait un recensement dans la période de Noël et un autre en mai. 

On ne peut se promener seul sur la Réserve; ce n’est pas comme dans un parc national. Il faut préserver le calme pour les lieux le plus possible. Cependant, une visite est possible en réservant sur la page Facebook de l’organisme.

À lire également :

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo