Ajoutez ce site comme page de démarrage

CENTRE D’ÉCOUTE ET DE PRÉVENTION DU SUICIDE

Richard Thifault a bouclé la boucle.

Par: Joffre Grondin

 Vicky Leclerc de CAUCA, Gustave Poulin, directeur des opérations de CAUCA, Hermann Bolduc, directeur du CEPS et président de la fondation Un geste pour la vie, Eve Morin, Richard Thifault et Julien Leclerc, directeur des policiers provinciaux du Québec

Vicky Leclerc de CAUCA, Gustave Poulin, directeur des opérations de CAUCA, Hermann Bolduc, directeur du CEPS et président de la fondation Un geste pour la vie, Eve Morin, Richard Thifault et Julien Leclerc, directeur des policiers provinciaux du Québec

Pour une deuxième année, le sergent/enquêteur à la retraite Richard Thifault, qui a eu la douleur de perdre son fils, a entrepris une marche pour amasser des fonds qui iront au Centre d’écoute et de prévention du suicide de Beauce-Etchemins. 

Du 10 au 22 juin 2015, monsieur Thifault a marché sur le Chemin des Outaouais,  couvrant une distance de 250 kilomètres sur une période de 12 jours, de la cathédrale d’Ottawa à l’oratoire Saint-Joseph à Montréal.

But atteint et dépassé

Avant sa marche, le marcheur a « cogné à plusieurs portes et discuté avec les gens ». Il a récolté 220 donateurs, à qui il a donné une épingle à linge, sur laquelle est inscrit « Tu es important pour moi » et… un câlin. L’objectif de 5 000 $ visé a été largement dépassé. Récolte : l’incroyable montant de 13 627 $.

Beaucoup de gens ont perdu un être cher, explique Richard Thifault, de sa pérégrination, c’est une façon de partager la souffrance. « J’ai trouvé que c’était très gratifiant ».

Au cours des années, Richard Thifault a réalisé que « tout le monde est touché par le suicide… [et que] c’est un accident de parcours incroyable ». Il y a des étapes à un deuil, rappelle monsieur Thifault, et il a « franchi toutes les étapes » et il l’a fait en aidant les personnes qui lui confiaient leurs messages de prières. « Ça m’a permis de grandir », confesse le pèlerin.

Face à une si grande perte, il reste convaincu que « ceux qui restent t’aiment encore » ; c’est ce qui lui « a permis de boucler la boucle, de retrouver la paix intérieure ».

Finalement, monsieur Thifault a légué au Centre son bâton de pèlerin… avec l’espoir que « quelqu’un prenne la relève ».

Monsieur Richard Thifault a remis son bâton de pèlerin, bâton symbolique, pour que quelqu’un prenne la relève de sa marche. Si vous vous sentez appelé...

Monsieur Richard Thifault a remis son bâton de pèlerin, bâton symbolique, pour que quelqu’un prenne la relève de sa marche. Si vous vous sentez appelé…

Les dollars

Le directeur général, Alain Giguère, explique que les montants amassés serviront à l’écoute, la formation à l’écoute et au projet de Réseau d’Éclaireurs et de Veilleurs pour les Ainés. Il y a de plus en plus de demandes du milieu pour accompagner les deuils.

Le directeur général avance qu’il faut comprendre que la personnalité est plus complexe que l’image que l’on projette et que certains ont de la difficulté à « s’accepter tels qu’ils sont ».

Le Centre, en synchronisation avec le milieu, élargit sa vocation, et se dirige vers un accompagnement des deuils en général.

Petite note

Monsieur Dufault a eu le même comportement avec les journalistes qu’avec les donateurs qu’il a rencontré. Durant la conférence de presse, il a donné une épingle à linge et un câlin à chaque journaliste.

Laissez-moi vous dire qu’il est rare, très rare, extrêmement rare… en fait, les journalistes ne reçoivent jamais de câlins. On va dire que ce n’est pas dans la nature de la profession. C’était donc spécial, et assez touchant.

Vous n’êtes pas seuls

On peut rejoindre le Centre d’écoute et de prévention du suicide de Beauce-Etchemins au 418 228-0001.

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo