Ajoutez ce site comme page de démarrage

SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Bravo à nos étudiants !

Les étudiants de l’été 2015 à la Société historique Sartigan, Cédric Pleau et Louis-Antoine Hillendrand-Drouin, encadrent Anne Dutil, trésorière de la Société.

Les étudiants de l’été 2015 à la Société historique Sartigan, Cédric Pleau et Louis-Antoine Hillendrand-Drouin, encadrent Anne Dutil, trésorière de la Société.

Chaque année, depuis de nombreuses années, la Société historique Sartigan reçoit les services d’étudiants qui aident à diverses besognes qui varient avec les années, mais dont les résultats sont très concrets à différents niveaux. Cette année, été 2015, les compétences pointues des deux sympathiques jeunes hommes, Louis-Antoine Hillenbrand Drouin et Cédric Pleau, furent fort appréciées. 

Nous avons pensé vous les présenter. Après tout, ce sont eux qui vont créer l’avenir de notre société. N’oublions pas que si les artéfacts sont indispensables, le but de la Société historique n’est pas de ramasser des vieilles affaires pour les classer, mais de s’en servir pour étudier le passé dans le but de comprendre le présent pour appréhender l’avenir.

La Société a donc pu profiter de huit semaines de leur travail.

Louis-Antoine

Précisons d’abord que la mère de Louis-Antoine est Marie-France Drouin et son grand-père Bertrand Drouin.

Au début de la vingtaine, après un an en traduction, Louis-Antoine poursuit des études en linguistique et littérature anglaise à l’université Laval. Il vise un poste d’enseignant au Collégial.

Au cours de ces deux mois, Louis-Antoine a numérisé des cartes mortuaires — la Société en a des milliers — a classé des archives, numérisé des documents divers, et… numérisé l’entièreté de l’Éclaireur Progrès de l’an 1950. Imaginez le temps qui sera nécessaire pour numériser une publication qui a commencé au début XXe siècle.

C’était le deuxième été de Louis-Antoine. Les chances sont fortes pour qu’il revienne l’an prochain.

Cédric

Beauceron né à l’hôpital de Lévis, Cédric est le fils d’André Pleau et de Linda Bourque. Son grand-père était Patrick Bourque, de Notre-Dame-des-Pins, homme extrêmement costaud qui a longtemps travaillé comme camionneur pour Beauce Express. Son épouse Ange-Annette Pomerleau a œuvré de nombreuses années dans les Fermières.

À 25 ans, Cédric est diplômé en animation 3D. L’année qui commence le verra se spécialiser en animation en jeu vidéo pour une année intensive.

Il sera sur le marché du travail l’an prochain, ce qui veut dire que c’est sa dernière année avec la Société.

En plus de régler tous les problèmes informatiques des bénévoles avec une grande patience, Cédric a numérisé de nombreux fichiers et fait beaucoup de classement. Il a également photographié toutes les pierres tombales du cimetière de l’Assomption et a incorporé les photos dans un fichier informatisé.

Ça ne parait pas, mais « on abat pas mal d’ouvrage ».

Si vous avez fait une petite visite à la Société historique Sartigan cet été, ce que vous pouviez voir du premier coup d’œil était Louis-Antoine et Cédric devant leur écran. Seuls les yeux bougeaient. Que faisaient-ils ? Mystère pour le nouveau venu. Cependant, aussitôt le visiteur aperçu, ils se faisaient un plaisir de répondre aux questions des visiteurs, même celles concernant l’exposition militaire.

Ils ont aussi fait des suggestions pour améliorer différentes choses, notamment pour l’accueil des visiteurs.

Bref, la Société historique Sartigan tient à remercier Louis-Antoine et Cédric pour leur excellent travail.SHSartiganPUB

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo