Ajoutez ce site comme page de démarrage

« Oui au climat = non aux sables bitumineux »

« Oui au climat = non aux sables bitumineux ». Assez clair!

« Oui au climat = non aux sables bitumineux ». Assez clair!

À peu près tous les groupes environnementaux étaient présents à la Marche action climat du samedi 11 avril, à Québec, pour appuyer la lutte contre les changements climatiques. Une délégation de la Coalition Citoyenne Beauce-Etchemin était aussi présente dans cette manifestation monstre, estimée autour de 25 000 personnes par les organisateurs. 

Un autobus quittait Saint-Ludger dès 10 h samedi matin pour faire escale à Saint-Georges et Sainte-Marie pour se rendre à Québec. Finalement, une quinzaine de personnes seulement étaient à bord. Que penser ?

Il est facile de réaliser que beaucoup de personnes sont favorables à la position qui soutient que le développement ne devrait pas massacrer l’environnement, mais que ces personnes n’ont aucune intention de descendre dans la rue. S’il y a, en plus, un risque de se faire tabasser par la police… oubliez ça !

Ce qu’on voit à la télévision n’a rien de rassurant d’ailleurs.

Très important… le calme

Selon notre correspondant Denis Dessaint, qui était sur place, non seulement il y avait beaucoup plus de monde que prévu, mais la Marche avait été très bien organisée. Le trajet avait été fourni, la présence policière s’est faite discrète, et malgré le grand vent, tout s’est déroulé dans le calme.

L’immense thermomètre a été réalisé, grâce à une organisation sans failles, avec des panneaux rouges qui ont été distribués dans la foule.

Considérez un instant : encadrer 25 000 personnes dans le calme n’est pas une mince affaire. Et c’était réussi.

La délégation de la Coalition Citoyenne Beauce-Etchemin; on reconnait, au centre, le préventionniste Claude Lachapelle

La délégation de la Coalition Citoyenne Beauce-Etchemin; on reconnait, au centre, le préventionniste Claude Lachapelle

L’environnement avant tout

C’est une opinion de notre observateur, mais apparemment, il y aurait eu « plus de jeunes que de têtes grises », ce qui est absolument remarquable, selon lui, d’après son expérience de ce genre de manifestation.

Cette opinion tend à être validée par un sondage de la firme Léger réalisé entre le 23 et le 27 février 2015 qui révèle qu’une majorité des 18-34 ans affirme que la protection de l’environnement doit passer avant tout.

Y aurait-il un changement de garde en cour ? Le sondage Léger révèle que les jeunes  « ne sont pas sûrs qu’on va réussir à renverser l’ordre des choses ».

Cependant, le message que la Marche action climat voulait passer était clairement inscrit sur une banderole à l’avant du cortège : « Oui au climat = non aux sables bitumineux ». Assez clair.

On peut voir diverses photos ici : https://www.flickr.com/photos/inoxsilex/sets/72157651838621306/ Le crédit en revient à © 2015 Stéphane Brousseau.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo