Ajoutez ce site comme page de démarrage

MARCHE HUMANITAIRE

Richard Thifault marche pour la vie

Par: Joffre Grondin

Julien Lemieux, directeur de région, de l’organisation provinciale de la sûreté du Québec; Richard Thifault, sergent/enquêteur et marcheur; le capitaine Daniel Desmarais, directeur du poste de la MRC de Beauce-Sartigan. À l’arrière, Alain Goulet, directeur du CEPS, Maryse Boucher, vice-présidente de la Fondation un geste pour la vie, et Jean-Yves Barrière, président de la Fondation.

Julien Lemieux, directeur de région, de l’organisation provinciale de la sûreté du Québec; Richard Thifault, sergent/enquêteur et marcheur; le capitaine Daniel Desmarais, directeur du poste de la MRC de Beauce-Sartigan. À l’arrière, Alain Goulet, directeur du CEPS, Maryse Boucher, vice-présidente de la Fondation un geste pour la vie, et Jean-Yves Barrière, président de la Fondation.

Organisme à but non lucratif, le Centre d’écoute et de prévention du suicide (CEPS) Beauce-Etchemins a été enregistré le 24 octobre 1985. Il se voulait un centre de relation d’aide et de croissance personnelle dans le but d’offrir un service d’écoute et de prévenir le suicide pour la Beauce. 

On ne peut connaitre le nombre de vies sauvées, mais depuis 30 ans un grand nombre de personnes doit littéralement la vie aux bénévoles du CEPS.

Croyez-le ou non !

C’est le capitaine Daniel Desmarais, directeur du poste de la MRC de Beauce-Sartigan qui a donné un choc en lançant une statistique : « les tentatives de suicide sont alarmantes. Il y a 60 tentatives pour une réussite ».

Ça fait peur ! Le CEPS se doit de continuer son œuvre.

Quelqu’un a dit un jour que personne ne se suicidait, mais que ses propres pensées l’amenaient au suicide. Alain Goulet, le directeur du Centre, faisait d’ailleurs remarquer que c’était la goutte qui faisait déborder le vase qui porte la personne à l’acte, mais que ça indique aussi que le verre est plein. Il faut donc intervenir et prévenir l’isolement graduel de la personne qui emplit le vase de sa solitude. « Régler les problèmes graduellement prévient les drames », affirme Alain Goulet.

Il faut quand même — que voulez-vous — un peu de fonds pour faire vivre l’organisme.

Et ça continue !

La semaine de prévention du suicide était début février, mais le directeur Goulet a une autre carte dans sa manche : le sergent/enquêteur Richard Thifault de la sûreté du Québec, bientôt à la retraite, mais qui, pour une deuxième année, entreprendra une marche pour amasser des fonds pour la Fondation une geste pour la vie, dédiée au Centre d’Écoute.

Pourquoi ?

On se demande souvent pourquoi une personne va embrasser une certaine cause avec tant de passion. C’est souvent un drame personnel qui est un déclencheur. Pour passer à travers la douleur, choisir l’action, et faire son maximum pour que les personnes confrontées au même problème soient mieux équipées pour y faire face.

Richard Thifault a perdu son fils.

Voici ce qu’il déclarait en conférence de presse. « Bientôt, soit le 8 avril 2015, 10 ans se seront écoulés depuis le départ tragique de mon fils Jonathan Thifault, policier pour la M.R.C. Robert-Cliche. Donc en sa mémoire et en mémoire de tous les policiers et policières et de toutes personnes qui ont quitté de cette façon, j’ai décidé de prendre la route. »

Le Chemin des Outaouais

Du 10 au 22 juin 2015, monsieur Thifault marchera donc sur le Chemin des Outaouais,  couvrant une distance de 250 kilomètres sur une période de 12 jours, de la cathédrale d’Ottawa à l’oratoire Saint-Joseph à Montréal.

« C’est un cri du cœur que je lance à votre générosité afin de venir en aide à d’autres personnes qui souffrent en silence afin d’éviter l’irréparable » lance Richard Thifault, qui ajoute que « nous devons réagir à ce fléau ».

Tous les fonds amassés iront au Centre d’écoute et de prévention du suicide (CEPS) Beauce-Etchemins en entier afin de continuer l’amélioration et la disponibilité de leur service.

Spécifions que tous les frais de la Marche sont défrayés par monsieur Thifault. Quand il mentionne que tous les fonds amassés vont au Centre, cela veut dire tous les fonds.

Objectif

L’objectif est de 5,000.00 $ et j’ai besoin de vous pour le réaliser. Démontrons, vous et moi, chacun à notre façon, que dans la communauté nous sommes tous animés par une volonté de nous dépasser afin d’aider et de servir.

Pour tous les intéressés à contribuer, faites votre chèque au nom de la Fondation un geste pour la vie.  Pour tout montant de 20.00 $ et plus, un reçu vous sera remis aux fins d’impôt par la Fondation.

Vous pouvez faire parvenir votre don à l’adresse de Richard Thifault ci-jointe et il se chargera de remettre les dons amassés à la Fondation. Vous pouvez également faire un don directement par la poste à la Fondation un geste pour la vie, au 12220, 2e avenue St-Georges G5Y-1X4 en indiquant Marche Humanitaire.

Richard Thifault

Sergent/Enquêteur

Sûreté du Québec

1500 6e avenue

St-Georges G5Y-3W1 Bureau

418-228-5531

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo