Ajoutez ce site comme page de démarrage

Budget 2014

Robert Dutil loin d’être tendre sur le budget Marceau

Par: Joffre Grondin

Le député de Beauce-Sud, Robert Dutil

Le député de Beauce-Sud, Robert Dutil

Le député de Beauce-Sud, Robert Dutil, maintenant porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement économique régional et d’entrepreneuriat, tenait ce vendredi 21 février un point de presse au cours duquel il n’a pas été tendre envers le budget du ministre Nicolas Marceau.

Il se désole de voir que ce sont les familles et les personnes à faibles revenus qui feront les frais de l’incapacité du gouvernement péquiste à créer le climat de confiance nécessaire à la stimulation de la croissance économique.

Selon monsieur Dutil « ce budget est basé sur des prévisions de revenus hypothétiques et, comme le gouvernement n’a pas produit les crédits budgétaires, l’ampleur des efforts que devra consentir la population, mais plus particulièrement les familles et les personnes à faibles revenus, est difficilement mesurable. Et des efforts, il y en aura d’importants pour la classe moyenne, soyez-en assurés ».

Il affirme également que le gouvernement de Pauline Marois n’a pas su créer un climat propice à l’investissement et perdu la confiance des investisseurs. Toujours selon le député la mort du Plan Nord, qui « générait de l’emploi pour nos PME », coûtera des milliards de dollars cette année aux Québécois.

« Les agences de crédit ont déjà mis ce gouvernement sous surveillance et pour éviter une décote, il y aura non seulement des hausses de tarifs, mais aussi des compressions dans les services », déplore monsieur Dutil, faisant allusion aux différentes agences de notation qui, si elles n’ont pas modifié la cote de crédit du Québec, l’ont à l’œil. Les hausses de tarif concernent entre autres les garderies, qui passeront de 7 $ par jour à 8 $, puis à 9 $, et le 5,8 % d’augmentation du prix de l’électricité à compter du 1er avril.

« Ce budget cache la réalité aux Québécois et reporte les mauvaises nouvelles dues à leur mauvaise gestion à après les élections », a conclu monsieur Dutil.

Projet de loi 52

Robert Dutil souhaite avoir l’opportunité d’exprimer sa position sur le projet de loi concernant l’aide médicale à mourir. « J’ai fait sérieusement ma réflexion et j’espère que nous retournerons dans deux semaines à l’Assemblée nationale, ce qui me permettra de la faire connaître à mes concitoyens ».

Selon toutes probabilités, les élections seront déclenchées avant qu’il en ait l’occasion. Ce faisant, Mme Marois « ira à l‘encontre de sa propre loi sur les élections à date fixe, votée à l’unanimité du parlement en juin dernier », fulmine le député.

Investiture

L’assemblée d’investiture qui permettra à Robert Dutil de confirmer sa candidature aux prochaines élections se tiendra le 5 mars prochain. Comme le déclenchement des élections peut se faire à tout moment, il assure que son organisation électorale est en branle et que l’équipe de bénévoles est à pied d’œuvre.

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo