Ajoutez ce site comme page de démarrage

Visites aux personnes hospitalisées

Une nouvelle approche, de nouvelles règles

Le service des communications du Centre de santé et de services sociaux de Beauce nous fait parvenir un communiqué concernant les heures de visite à l’Hôpital de Saint-Georges et aux centres d’hébergement. Le voici tel quel.

La direction du Centre de santé et de services sociaux de Beauce (CSSSB) abolit les heures de visite à l’Hôpital de Saint-Georges, et ce, pour permettre aux proches d’être plus présents auprès des leurs. Toutefois, certaines règles de secteur s’appliqueront, notamment à l’urgence, aux soins intensifs et en psychiatrie, et toute personne est invitée à respecter les consignes affichées ou formulées par le personnel, notamment lors de circonstances qui pourraient justifier un accès limité, soit en période d’éclosion ou pour des motifs cliniques ou de sécurité.

La directive encadrant l’achalandage à l’Hôpital de Saint-Georges comporte différents éléments sur lesquels il est intéressant de se pencher. Si les proches sont bienvenus en tout temps auprès des leurs, les personnes qui entretiennent des liens de nature sociale avec les personnes hospitalisées sont encouragées à plus de discrétion, et ce, pour limiter les déplacements dans un milieu où la quiétude doit être préservée et où les règles d’hygiène sont strictes, pour la protection de chacun. La directrice générale du CSSSB, madame Marie-Claude Bélanger, explique que ces changements étaient nécessaires. « Les proches veulent accompagner les malades. La moyenne d’âge des personnes hospitalisées est de 75 ans et, pour éviter qu’une personne âgée perde des capacités, et même son autonomie, si sa condition le permet, elle doit bouger pendant son séjour à l’hôpital. Les proches sont de précieux alliés. Leur présence réduit également les risques de confusion ou de délirium. On compte sur la collaboration  de la population pour bien vivre cette période de transition».

La directive encadre également l’achalandage en centres d’hébergement, mais peu de changements sont apportés pour ces installations réputées être le milieu de vie des personnes qui y résident. Ce sont donc les résidents qui accueillent leurs proches ou les visiteurs à leur guise, à moins d’une éclosion ou d’une situation particulière.

 

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo