Ajoutez ce site comme page de démarrage

LAC MÉGANTIC

Une vie humaine n’a pas de prix qu’y disait.

Une heure plus tard, le wagon était arrosé intensément, pour certifier la sécurité. Le risque d'explosion était terminé.

Une heure plus tard, le wagon était arrosé intensément, pour certifier la sécurité. Le risque d’explosion était terminé.

Je me suis rendu à Lac Mégantic aujourd’hui. Avec le vague sentiment de n’être qu’un « wouaireux », même si le statut de journaliste justifiait la démarche. Évidemment, j’avais suivi avec attention à peu près tous les réseaux. Tout vu. Une trentaine de bâtiments littéralement soufflés, avec le monde dedans. Rien ne reste.

Que rajouter à tous ces professionnels du reportage de toutes les chaînes au monde qui étaient tous là, en attente ; en attente des responsables de la Sûreté du Québec qui donnaient les informations au goutte-à-goutte, sans pouvoir faire autrement et également à la recherche de témoins oculaires ou autres.

Même la chaîne Al Jazeera était là, « pas de… c’est une belle grande blonde de Toronto » m’a confié quelqu’un d’accrédité, présent dans le « parc » des journalistes. Pas pu la voir malheureusement

Les images, les reportages, la pollution, la fumée et tout ce monde mort, sans même savoir qu’ils l’étaient, que la presse qualifiait de « disparus ». Partis trop vite, mais au moins, sans souffrir, parce que, selon un témoin oculaire interviewé, « quand ça a explosé, le bar était à peu près à 50 pieds, y’ont eu aucune chance ».  Et le témoin ajoute, référant aux autorités, « ‘ils’ ne veulent pas dire où ils ont trouvé les corps, parce qu’on saurait tout de suite c’est qui ». Tout le monde se connait à Mégantic.

En étant sur place, en ce dimanche après-midi,  on apprend que Steven Harper va faire une conférence de presse vers 16 : 30 h à la polyvalente Montignac. On apprendra plus tard que la conférence aura lieu là où les journalistes n’étaient pas : la porte arrière.

On ne peut pas haïr tout le monde égal, mais on peut s’essayer.

La passe d’aimer tout le monde, c’est assez. La ronde des politiciens avec leurs discours insignifiants et leurs sympathies bidon. Où sont les sympathies quand c’est le temps de voter des lois qui protègent le citoyen ? On finit par les haïr tous égal. Mais comme on dit, y’en a des plus égaux que d’autres.

Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec : un travail admirable et une grande patience.

Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec : un travail admirable et une grande patience.

Ah ! oui, voulez-vous bien me dire pourquoi c’est encore Amir Khadir le seul qui a osé demander si le temps n’était pas venu de combattre notre dépendance au pétrole ?

Grosse nouvelle, on a de l’électricité au Québec à ne savoir qu’en faire, et on importe quand même, selon la sinistre quelconque ministre du transitoire gouvernement quelconque actuel qui sera bientôt remplacée par un aussi quelconque fatras, 14 milliards de dollars de pétrole, alors qu’on a inventé ici, au Québec une auto électrique, qu’on avait qu’à mettre sur la chaine de montage.

Ben oui c’est vrai. Je vous laisse chercher.

J’ai trouvé !

Finalement, j’ai décidé de ne rien écrire. Ça ne me tentait vraiment pas d’en rajouter sur ce drame. J’aime particulièrement Lac Mégantic. J’essaie de visiter l’exposition annuelle  des arts durant l’été, près de l’Hôtel de ville. Le festival Morrison me passionnait, avec sa reconstitution du duel au pistolet entre Donald Morrison (j’avais rencontré celui qui créait le personnage depuis plusieurs années) et le faux shériff,  le méchant.

J’ai visité la tombe de Donald Morrison à Marsden avec le romancier André Mathieu un matin où une fine bruine tombait, complice de l’ambiance qu’aimait recréer André dans ses oeuvres.

C’est assez triste comme ça, je ne vais pas en rajouter. Mais…

…en continuant de fouiller, genre « sur le pilote automatique » je suis tombé sur cette interview. Le reste s’est écrit tout seul. Un entrepreneur, Raymond Lafontaine, qui a perdu des proches, dont ses enfants, qui affirme « avoir bâti la moitié de Mégantic », s’exprime ici.

Écoutez ce cri du coeur, de la part d’un homme qui est un bâtisseur et qui mérite d’être écouté.

http://www.radio-canada.ca/regions/estrie/2013/07/07/006-explosion-lac-megantic-temoignage-raymond-lafontaine.shtml?isAutoPlay=1

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo