Ajoutez ce site comme page de démarrage

DÉFILÉ D’HIVER « FOLIE GIVRÉE »

Un succès, mais pas givré

Le but visait la famille; d’après le nombre de poussettes, le but est atteint.

La température était douce samedi soir dernier vers 19 h, cependant il pleuvait, une pluie douce, sans le moindre souffle de vent. Pour un 8 décembre, ce n’est pas vraiment anormal. Personne n’aurait vraiment remarqué la pluie en temps normal, car tous seraient demeurés à l’intérieur, bien au sec, et il n’y aurait sûrement pas eu cette forêt de parapluies des deux côtés du boulevard Dionne, dans le secteur Ouest de Saint-Georges.

Vive la Père Noëln!

Pourquoi donc cette cohue ? C’était un soir spécial, car cette foule humide attendait le grand défilé d’hiver « Folie givrée ». Le Service des loisirs et de la culture avait promis chars allégoriques et troupes d’animation de toutes sortes. Quelque chose « entre Québec et Montréal », avait maintenu la directrice du Service, Carole Paquet.

L’annonce avait été entendue, et c’est pourquoi, sous les grands parapluies pour les grands, sous les petits pour les petits et dans les carrosses pour les vraiment petits, tous attendaient sous la pluie, avec le sourire, en deux longues files étirées sur 1,5 km qui allaient du parc Pomerleau jusqu’à la 10e rue.

Malgré la pluie – assez douce quand même – les chevaux avaient l’air assez relax.

La parade était commencée, mais après une éternité d’attente (12-15 minutes), pour une petite fille de trois ans à peine qui voulait savoir quand lL arriverait, une maman a répondu que « c’est toujours le dernier le char du Père Noël ». À trois ans le concept de premier et dernier n’est pas très clair, mais si maman le dit, le Père Noël s’en vient.

Vous voulez des chiffres, ah ! bon ! 

La parade s’est mise en marche vers 19 h 30, et le défilé s’est poursuivi une bonne heure et demie. Pendant tout ce temps, il est passé… des chars, des personnes habillées de toutes sortes de costumes, des personnages sur des échasses (comme quand nous étions petits), des clowns, Ronald McDonald en personne, des cadets de terre, les rennes du Père Noël dans l’avion Desjardins (y’avaient eu un rabais je gage) en grand nombre… qu’on n’a pas eu le temps de compter, il y en avait trop.

Il y avait plein de personnages tels ceux-ci, à la plus grande joie des petits et de leurs parents.

Et du monde, il y en avait partout avec des concentrations aux intersections principales. Ce qui en faisait pas mal, parce qu’il y en avait partout.

Et les participants ! Beaucoup, beaucoup ! Les Cadets, les étudiants de la polyvalente et des Deux-rives, plein de monde, souvent très jeune, habillés, déguisés, avec costumes revêtus pour la circonstance, qui ont formé une parade effectivement très nombreuse, active, sautillante et tournoyante.

Organisation

Pour que tout ce monde — des centaines de personnes — soit placé dans le bon ordre et le bon temps, il faut une organisation efficace et de toute évidence bien rodé, ce qui est, de toute évidence, le cas. Cela frise l’incroyable que tout ce beau monde soit à la bonne place dans le bon temps.

Les rennes qui ont pris l’avion sont des  » backups  » au cas qu’il arrive un accident aux rennes en service. L’avion leur permet d’être sur place plus rapidement en cas d’urgence, et en pleine forme pour assister le Père Noël.

La pluie s’est arrêtée vers la mi-temps. Personne n’a eu froid aux pieds. La fête était destinée aux familles et c’est vraiment réussi.

Félicitations au Service des loisirs. À l’an prochain. Il y aura peut-être de la neige.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo