Ajoutez ce site comme page de démarrage

PRODUCTION MANUFACTURIÈRE DE LA BEAUCE EN 2011

Plus de productivité, moins d’emplois

Par: Joffre Grondin

Un grand sérieux dans la présentation de statistiques très révélatrices pour notre région. Daniel Chaîné, directeur général et commissaire industriel CLD Robert-Cliche ; Marlène Bisson, commissaire industrielle CLD de La Nouvelle-Beauce ; Claude Morin, directeur général et commissaire industriel, Conseil Économique de Beauce (CEB)

Chaque année, les CLD de La Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche ainsi que le Conseil Économique de Beauce (CEB) effectuent une enquête auprès de l’ensemble des entreprises manufacturières beauceronnes, et ce, dans le but d’obtenir un portrait assez juste de la situation économique du territoire. Qu’en est-il de cette année ?

On veut évidemment projeter une image positive, qui pourrait les en blâmer. On nous apprend que « les entrepreneurs beaucerons apprennent à faire autrement »! Voilà ce que révèlent les résultats de l’enquête manufacturière pour la région de la Beauce, dévoilés le 23 avril à St-Joseph de Beauce. Mais encore !

Les chiffres le prouvent. « Lorsque nous comparons le nombre d’emplois par rapport aux ventes totales, l’année 2011 démontre une productivité accrue de 27 % comparativement à 2003 ». Bonne nouvelle.

Bilan des ventes

L’année 2011 s’est conclue par une légère hausse des ventes totales de 4,87 % comparativement à 2010. Ces dernières se situent néanmoins en deçà des ventes réalisées lors des années 2001 à 2006. De plus, l’enquête révèle qu’une plus grande proportion de ces ventes s’est effectuée sur les marchés québécois et canadien atteignant un sommet depuis les 11 dernières années.

Le marché des exportations

Les exportations hors Canada se sont soldées par une baisse de 3,58 % pour l’année 2011 comparativement à l’année 2010. Cette tendance observée depuis 2004 s’explique en grande partie par la fermeture de plusieurs entreprises manufacturières présentes sur les marchés étrangers.

Le niveau d’exportation en 2011 est le plus bas enregistré depuis les 11 dernières années et représente un écart de plus de 43 % avec l’année 2002 qui fut une année record sur ce plan.

Historiquement, les entreprises beauceronnes ont développé davantage le marché américain compte tenu de sa proximité, mais avec le début de la crise du bois en 2005 jumelé à la crise financière mondiale qui a été ressentie plus particulièrement en Beauce à partir de 2009, les ventes à l’exportation ont été touchées de manière significative. La proportion des ventes à l’exportation en 2011 représente 20 % des ventes totales contrairement à 38,2 % en 2002.

Conséquences sur le marché local

Cette diminution a une incidence très importante puisqu’elle influence vivement la compétition sur le marché local. Dans certains secteurs d’activité, l’offre étant nettement supérieure à la demande a pour conséquence de diminuer fortement les marges de profit. Il en résulte que dans ce contexte, plusieurs entreprises ayant connu de belles années prospères se retrouvent actuellement dans une situation plutôt vulnérable.

Dur, dur les emplois

Au niveau des emplois, la Beauce a connu pour une 9e année consécutive, une baisse de l’emploi manufacturier de l’ordre de 5,06 %, ce qui équivaut à près de 875 emplois perdus en 2011.

Mais, comme le précise Claude Morin, directeur général du CEB, environ la moitié des pertes d’emplois ne sont pas mentionnées, car certains « ont été au travail seulement six mois ». Ces pertes seront sur le rapport de l’an prochain.

Le chômage n’a pas beaucoup augmenté, car les travailleurs se sont replacés. Par contre, ce sont souvent des emplois moins payants.

« 2012 sera dur », glisse Claude Morin. Dans plusieurs cas, « les argents engagés dans les compagnies par le gouvernement ne pourront être remboursés ».

La reprise de l’économie américaine se faisant attendre, il y a une plus forte compétition ici, et la force du dollar canadien permet aux Américains d’entrer.

Apprendre à faire les choses autrement

Par ailleurs, en analysant certaines données historiques de l’enquête manufacturière, on peut prétendre que les investissements réalisés par les entreprises et l’implantation de meilleures pratiques d’affaires au cours des dernières années ont permis d’améliorer leur rendement et leur capacité de production sans toutefois, créer de l’emploi. Lorsque nous comparons le nombre d’emplois par rapport aux ventes totales, l’année 2011 démontre une productivité accrue de 27 % comparativement à 2003.

Trois personnes qui ont un travail important pour l'économie de la région : ce sont des commissaires industriels aux Centres Locaux de Développement... saisis en plein sourire.

Encore une fois, soumis à un contexte où la disponibilité d’une main-d’œuvre spécialisée est hautement recherchée et où la compétitivité des entreprises est incontournable, mais génératrice de créativité et d’innovation, les entrepreneurs beaucerons s’avèrent des plus combatifs pour solidifier leurs acquis, diversifier leurs marchés et finalement, conserver des emplois de qualité.

Les trois commissaires s’entendent pour dire que dans ce contexte difficile, nos entrepreneurs « sont des battants ».

« Le nouveau modèle d’affaires sera forgé par les jeunes. D’ici cinq à dix ans, la culture entrepreneuriale sera très différente », prédit Claude Morin.

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo