Ajoutez ce site comme page de démarrage

Un investissement dans la qualité de vie

Quand des robots font leur entrée à la ferme

Des visiteurs lors des portes ouvertes du samedi 14 avril.

Grâce à un investissement de 700 000 $, près de 80 vaches se font traire par des robots qui se déplacent sur des rails à la Ferme Faucher et Fils de Saint-Éphrem.

En effet, la Ferme Faucher et Fils, du Rang 8 Sud, s’est dotée, il y a quelques mois, de deux robots de traite entièrement autonomes représentant un investissement de 700 000 $. En plus d’une augmentation de rendement de 10 %, cette technologie permet d’améliorer grandement la qualité de vie des propriétaires, Camil Faucher, Sylvie Mercier et leur fils Karl Faucher.

La Ferme Faucher et Fils est la onzième entreprise laitière au Québec à se doter de cette technologie pour les troupeaux en stabulation entravée. Les deux robots de traite se déplacent sur des rails, l’un de chaque côté du troupeau Holstein, pour immobiliser délicatement les vaches et les traire une après l’autre. La traite de 40 vaches est faite par le premier robot et celle des 38 autres par le deuxième.

Camil Faucher, Sylvie Mercier et leur fils, Karl Faucher.

Après quatre mois d’utilisation de ces robots de traite, les propriétaires constatent plusieurs améliorations. D’abord, la production du troupeau est passée de 32 litres de lait et 1,26 kg de gras par jour à 35 litres de lait et 1,37 kg de gras. La production s’est améliorée de 10 % et Karl Faucher estime que ce nombre passera à 15 % d’ici la fin de l’année.

Les vaches sont traites quatre fois par jour par les robots. En seulement une vingtaine de jours, chaque vache s’habituait à cet appareil complet qui désinfecte même les pis automatiquement. Une amélioration de la santé des pis des vaches a même été observée.

Le lait de chaque trayon est vérifié automatiquement par les robots afin de détecter la présence de toute maladie. Ce lait est aussi analysé pour ajuster l’alimentation en fonction des besoins précis de chaque animal, avec l’aide d’un autre robot servant à l’alimentation du troupeau. Cet autre appareil automatisé, acquis antérieurement, est un soigneur à ensilage qui distribue automatiquement le foin et les céréales aux vaches, épargnant ainsi quatre autres heures de travail à la famille Faucher.

Malgré ces améliorations notables de rendement, c’est cependant beaucoup pour alléger sa charge de travail que la famille Faucher a décidé d’investir dans cette technologie. Ensemble, Camil, Sylvie et Karl estiment sauver un total de cinq heures de travail par jour.

«Notre investissement sera rentabilisé dans 10 ou 15 ans maximum, mais c’est surtout pour améliorer notre qualité de vie que nous l’avons fait », partageait Karl Faucher, lors d’une journée portes ouvertes organisée par le Club Holstein de Beauce, le samedi 14 avril dernier, à la ferme familiale.

La famille Faucher dispose de plus de temps pour administrer la ferme et bénéficie davantage de souplesse pour ses sorties. Pour Karl Faucher, ces nouveaux robots de traite l’incitent encore plus à garantir la relève de la Ferme Faucher et Fils.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo