Ajoutez ce site comme page de démarrage

Cap Nord

Par: Joffre Grondin

Avouez, messieurs que vous aimeriez être regardé de cette façon. Jennifer Poiré, PDG de Métallurgie Castech de Thetford et Jean Charest, premier ministre du Québec

Le passage du premier ministre Charest en Beauce n’est pas passé inaperçu. La grande salle du Georgesville était remplie à craquer pour l’occasion. Un public attentif, presque fébrile par instant. Une délicate odeur d’argent, d’opportunité et d’entrepreneurship flottait dans l’air. En affaires, c’est bien connu, il faut rester à l’affût, flairer le vent et saisir les bonnes occasions, sinon… Nos entrepreneurs beaucerons ont le pif, et ils étaient là.

Le vidéo d’introduction nous présente le Plan Nord comme « la démesure à votre portée » et « un Nouveau Monde qui s’offre à vous ». Rien n’a été négligé pour ce qu’on peut appeler non seulement une bonne présentation, mais aussi une bonne vente : députés, ministres, chefs d’entreprises, et le tout coiffé du premier ministre du Québec soi-même, Jean Charest.

Le premier ministre fait un tour d’horizon du contexte économique et rappelle que « dans cette crise financière, la sortie est plus longue et laborieuse », mais que « nous avons fait de bons choix en investissant dans les infrastructures ».

Le marché est là et sera là de plus en plus pour de nombreuses années. « En Chine, il s’ajoute 30 millions de personnes par année à la classe moyenne », c’est presque la population du Canada au complet par année. Besoin de ressources pour tout ce monde, le Plan Nord est là.

Jean Charest affirme que « le Plan Nord, est pour protéger nos ressources naturelles pour plusieurs générations » et « donner une base économique aux premières nations », rien de moins.

Le plaisir de voir travailler un pro

Affable, charmant, aimable, convaincant, presque suave, Jean Charest connait son dossier et le présente avec ferveur, entrain et humour. S’aidant d’une carte très grand format montrant ce Nord « deux fois grand comme la France » dira-t-il, il déroule en mots sa vastitude et décrit la situation actuelle, les partenariats, les projets déjà entrepris, les opportunités à portée de la main pour ceux qui osent, les fonceurs, les entrepreneurs.

Il connait son Nord, il a le Nord sous la main, faut pas perdre le Nord, à vous de choisir

Il déverse le fer, l’or, le titane, les diamants, le cobalt, le zinc, le platine, le lithium, le vanadium et l’ilménite (minerai composé d’oxyde de titane et de fer, de couleur noir métallique) dans la grande salle du Georgesville, ajoute les ressources énergétiques de 4 centrales hydroélectriques, la biomasse forestière de la forêt boréale, quelques routes, le territoire agricole, la faune et crème le tout avec le potentiel touristique.

Le tout dans le respect de l’environnement avec des zones protégées et la mise en valeur des cultures des communautés locales.

Qu’on pense de lui ce qu’on voudra, force est de constater qu’on suit sa présentation au point de ne plus savoir s’il a parlé 20 minutes ou une heure.

Orateur, conférencier, animateur, bête de scène, il se sert même de personnes dans la salle pour appuyer, confirmer ou donner des exemples à ses dires.

Une valse de millions et bien plus

On parle de 80 milliards d’investissements dans un territoire immense où vit 2 % de la population du Québec, 120,000 personnes, dont 33,000 autochtones (à peu près la population de Saint-Georges de Beauce). Le titre du document fourni à la presse parle de « Faire le Nord ensemble, le chantier d’une génération », un développement sur 25 ans qui nécessitera routes, logements et évidemment main-d’oeuvre. Des milliards de dollars et des milliers d’emplois. Comment résister !

Faits en vrac

Monsieur Charest nous révèle qu’il a appris avec surprise que le Canada est le deuxième producteur de diamants au monde. En effet, à Stornway, il y a une mine de diamant dont 37,5 % appartient au Québec. Voici d’autres révélations qu’il a lancées à l’audience.

La demande des ressources naturelles sera croissante grâce aux économies émergentes, à l’urbanisation et à la création de tous les produits technologiques qui inondent le marché.

La création d’un parc national près de Chibougamou.

Des ententes ont été conclues avec les Inuits et les Cris sur les royautés et un plancher d’emploi.

Le Nord est à 80 % non exploré.

Une quarantaine d’entreprises, concentrés autour de Val-d’Or qualifient le Québec comme l’un des plus grands équipementiers — fabricant de pièces pour machinerie — au monde. D’autre part, il y a plus de 3,800 fournisseurs pour le secteur minier seulement.

Des entrepreneurs d’ici

Comme le soulignait le premier ministre, Chaudière-Appalaches est déjà impliquée. En effet, 5 à 10 % du chiffre d’affaires de Quirion Métal de Beauceville est déjà dans le Nord;  Beauce Atlas de Sainte-Marie a déjà des contrats et construit notamment des ponts.

Jennifer Poiré, la PDG de Métallurgie Castek de Thetford, une fonderie de 175 employés, présente sa compagnie, son groupe de quatre compagnies en fait, avec fierté. Diverses pièces coulées dans leur fonderie, dont l’énorme godet utilisé dans les mines provient de leur travail. Le groupe a même développé un alliage spécial pour une pièce d’éolienne. Elle nous fait part du motto qui la guide et qui va comme suit : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de prévoir, mais de le rendre possible ».

Finalement, Gilbert Trudeau de RCM Modulaire de Saint-Benoît présente l’entreprise. Celle-ci construit des unités modulaires d’habitation d’une conception très raffinée. Au ralenti depuis 2005, la compagnie a passé de durs moments en 2009-2010. Depuis le Plan Nord, elle a des centaines et des centaines d’unités d’installées. Il est particulièrement fier des 1,000 chambres pour Arcelor Métal, livrées en 6 ou 7 mois en plein hiver, montées par des températures de — 40 degrés.

L’accueil

Comment le message a-t-il été accueilli par les quelque 350  personnes d’affaires présentes dans la salle?

Gilbert Trudeau de RCM Modulaire semble exprimer le sentiment de la salle quand il s’adresse directement au premier ministre en disant : « Le Plan Nord ne peut réussir sans un leader visionnaire comme vous ».

Amen

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo