Ajoutez ce site comme page de démarrage

ET SON CŒUR VOLE ET SON COEUR VOLE…

Vive la Canadienne

Par: René d'Anjou

Souverainiste, fédéraliste, entre les deux le coeur de Nycole Turmel balance !

Faire une folle de soi, va de soi, semble-t-il,  pour la cheffe intérimaire du NPD, la députée de Hull-Aylmer à Ottawa, Nycole Turmel qui sait jouer aux cartes sans tricher tout en trichant !

Eh oui, elle n’est pas souverainiste tout en l’étant, en payant une carte de membre au Bloc québécois, pendant quatre ans, de 2006 à 2011, comme à Québec-Solidaire tout en n’étant pas membre.  Bref, Madame Turmel patine et patine vite tout en chantant « Vive la Canadienne… »

Le chef intérimaire libéral, Bob Rae, qui est, rappelons-le, un ancien premier ministre de l’Ontario alors qu’il représentait le NPD, a signalé de son côté que les explications de Mme Turmel étaient difficiles à comprendre et qu’elle n’avait pas beaucoup de crédibilité.

Sans doute qu’un jour elle pourra clamer qu’elle n’a jamais été membre d’un syndicat au sein de l’Alliance de la fonction publique canadienne, et comme l’a si bien écrit Gilles Vigneault, avec sa petite danse à Saint-Dilon,

Quand un petit gars de Saint-Dilon
Prend sa course après une fille,
Il la fait virer si vite
Qu’elle ne peut plus s’arrêter.

 

La récente visite du duc et de la duchesse de Cambridge au pays, visite, ou voyage de noces, dont les coûts, selon ce que rapportait le 30 juin le réseau TVA, http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2011/06/20110630-180949.html sont de près de 4 600 000 $ ont été assumés par tous les Canadiens; ça  nous démontre à quel point nous nageons dans le ridicule et l’incertitude, entre notre attachement à notre mère patrie biologique, la France ou celle par adoption, l’Angleterre.  Nous sommes donc tous à l’image de Nycole Turmel, entre la souveraineté et l’attachement aux montagnes Rocheuses au point d’en oublier notre Rocher percé !

Notre profond attachement à notre mère-patrie, par adoption, nous fait souhaiter voir un jour le petit couple princier sur nos timbres. (PHOTO-MONTAGE: Alain Caron)

 Le p’tit couple britannique, bien sympathique, a fait le voyage sur notre bras, et nous avons brandi l’Union Jack, à bout de bras, pour démontrer à Kate et William combien nous les aimons et combien nous sommes attachés à la couronne britannique.

D’ailleurs, peut-être qu’un jour Nycole Turmel nous révélera qu’elle fait partie des quelque 480 Canadiens qui se sont vu décerner, au cours des ans, l’une des médailles de l’Ordre de l’Empire britannique.

Il fallait aussi revenir sur la visite princière, car les nouveaux élus du NPD dans la région de Québec ont vivement déploré ne pas être invités par le maire Labeaume lors de cette visite; ils auraient tellement, mais tellement aimé être vus en compagnie de Kate et William près de l’hôtel de ville de Québec pendant que nous évitions de nous rendre dans la capitale nationale pour éviter les embouteillages dans le Vieux-Québec, eux recherchaient une plus grande visibilité. Au début de juillet, un mois plus tard, nous n’entendons plus parler d’eux ; c’est vrai, c’était les vacances de la construction !

Bref, avec la reprise des travaux parlementaires à la Chambre des communes, à Ottawa, la crédibilité de Madame Turmel sera mise à rude épreuve.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo