Ajoutez ce site comme page de démarrage

LE CHEF D’ŒUVRE D’ERNEST BAILLARGEON

Un village miniature qui voit grand

Par: René d'Anjou

Le château miniature Richard, dont l’original est situé à l’Ange-Gardien, sur la Côte-de-Beaupré, est ici, admiré par des visiteurs de cet endroit, le couple Delphis Bouchard et Mariette Giguère en compagnie de Marc Caron et son fils Alexandre.

En prenant sa retraite, en 1989, Ernest Baillargeon se trouva rapidement une occupation à la hauteur de son imagination et de son esprit créatif en consacrant ses heures à créer des maisons miniatures : celles de ses enfants, de son entourage, de la Beauce et la Côte-de-Beaupré, du Québec et même des États-Unis comme de l’Europe.

Menuisier de profession, M. Baillargeon se met à la tâche et employant des objets voués généralement aux vidanges pour leur redonner une nouvelle vie, créant peu à peu ce qui devait devenir le Village miniature Baillargeon.

La reproduction des tours du World Trade Center de New York qui ont été construites avec des gâches de portes et des morceaux de stores.

Né à Saint-Camille-de-Bellechasse en 1921, M. Baillargeon est père de 4 enfants.  Son épouse Hélène et sa fille Céline sont toujours sur place pour accueillir les visiteurs qui viennent d’un peu partout.  Quant à M. Baillargeon, qui célébrera ses 90 ans le mois prochain, c’est un homme encore vigoureux qui bricole toujours, mais il admet qu’il ne prévoit pas entreprendre de construire d’autres maisons.  Il travaille donc, à son rythme, dans son atelier que l’on retrouve sur le site du village miniature au 5905, de la 130e Rue Est où l’on peut se rendre par la 58e Avenue, via la 127e Rue.

Christian Bernier, étudiant à la polyvalente de Saint-Georges, travaille comme guide au Village miniature et c’est avec beaucoup d’attention qu’il explique le tamis miniature, un instrument qui démêle le gravier selon sa grosseur.

Pour la saison touristique, on emploie des guides pour accueillir les visiteurs.  De jeunes étudiants y trouvent ainsi un premier emploi durant l’été ce qui leur donne une excellente formation.

Au cours de leur tournée, les visiteurs apprennent, entre autres, que M. Baillargeon utilise de vieux stores, de vieilles aiguilles provenant d’une usine, de vieux bardeaux d’asphalte récupérés, des tubes de plastiques, des contenants de yogourt, des broches de cages à lapins, des contenants de pilules, des gâches de portes, on peut même apprendre qu’il a employé des bouteilles d’antibiotiques et des morceaux d’un distributeur de bandelettes d’analyse pour le taux de glycémie.

 Lorsque l’on regarde de plus près le petit train, on constate alors que les wagons sont fabriqués avec de vieux aspirateurs.  Il faut vraiment être très observateur pour remarquer tous ces petits détails qui font découvrir l’esprit créatif du « créateur » de ce village.  Il est à noter que tout est fait à l’œil et non pas à l’échelle, car, comme dans le cas du Château Richard,  que l’on peut voir sur l’Avenue Royale à l’Ange-Gardien, M. Baillargeon l’a construite à partir d’une photo. Pour cette construction, il a consacré 221 heures de son temps.

On peut visionner, en cliquant sur la photo suivante, une vidéo tout en écoutant Céline Baillargeon nous expliquer l’histoire de ce village miniature et des réalisations de son père.

httpv://www.youtube.com/watch?v=rQWa5V0IkxE

Parmi les maisons miniatures, les visiteurs reconnaîtront l’auberge Benedict Arnold, l’édifice du Café royal, de la 2e Avenue, à Saint-Georges, la maison J.-A. Vachon, de Sainte-Marie,  la maison des Créativités beauceronnes, à Notre-Dame-des-Pins, le couvent du Bon Pasteur à Charlesbourg, la maison des Dutil qui a été déménagée, il y a un certain nombre d’années du boulevard Lacroix, dans le secteur du Séminaire de Saint-Georges.  On peut même voir les tours jumelles du World Trade Center, qui ont été construites avec des gâches de portes et des morceaux de stores.

Si vous n’avez jamais eu la possibilité de visiter le Village miniature Baillargeon, vous pouvez profiter d’une belle journée pour vous y rendre entre 10 heures et 17 heures et les tarifs demeurent très raisonnables : 8 $ par adultes, 7,50 $ pour les aînés, 5 $ pour les étudiants et c’est gratuit pour les moins de 5 ans.  Pour les groupes de 15 personnes et plus, le tarif est alors de 7 $, mais il faut réserver en composant le 418-228-8796 ou, par courriel villageminiature@hotmail.com

Les lieux sont accessibles aux personnes handicapées, et outre le stationnement il y a une aire de pique-nique si vous décidez d’apporter votre lunch.

On peut également visiter le site du Village miniature Baillargeon en cliquant sur le lien suivant : http://www.mvillage.110mb.com 

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo