Ajoutez ce site comme page de démarrage

COBARIC ET TRUITE MOUCHETÉE

Début des travaux dans le ruisseau d’Ardoise

Ruisseau ArdoiseLa truite mouchetée, aussi appelée omble de fontaine verra son habitat amélioré dans le ruisseau d’Ardoise à Saint-Georges. Les travaux d’amélioration et de restauration de l’habitat commenceront fin août 2015, et ce, jusqu’au 15 septembre, grâce à un projet du COBARIC.

Le COBARIC est le Comité de bassin de la rivière Chaudière.

On pourra voir de la machinerie et des biologistes de Gestizone dans le cours d’eau ces jours-ci, et ce jusqu’au 15 septembre.

On fait quoi !

Les travaux visent à stabiliser près de 129 mètres de berge et à aménager une traverse de cours d’eau et un ouvrage de captage de sédiments. L’aménagement de quatre seuils et fosses et de trois frayères diversifiera l’habitat et favorisera la reproduction. La construction d’une passe migratoire donnera accès à des portions du cours d’eau qui étaient rendues inaccessibles à la truite, en raison d’interventions humaines en milieu urbain.

Le 22 juillet dernier, 1,9 km de berges ont été nettoyés afin d’améliorer la qualité des berges, de l’eau et de faciliter le déplacement du poisson.

La plantation de végétaux dans certaines rives dénudées est également prévue, ce qui permettra de recréer leurs bandes riveraines.

La participation de 30 élèves à une activité de plantation est prévue, et la distribution de 64 pochettes d’information aux propriétaires fonciers à proximité du cours d’eau a permis de sensibiliser ces publics cibles. Cela stimulera la poursuite des actions visant la préservation de l’omble de fontaine.

Un milieu perturbé

Le ruisseau d’Ardoise à Saint-Georges est l’un des plus perturbés par l’urbanisation dans le bassin versant de la rivière Chaudière. L’omble de fontaine est quasi absent de la section de 2,3 km localisée dans le secteur urbain de la ville alors qu’il est présent plus en amont.

Un inventaire de cette section en 2008 a permis d’identifier différentes problématiques : apports en sédiments, obstacles à la libre circulation du poisson, présence de débris et berges dénudées. Ce projet vise donc à atténuer les aspects nuisibles à la population d’omble de fontaine.

Ce projet est réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada et de beaucoup de collaborateurs du COBARIC, dont l’école des Deux-Rives.

Le COBARIC

Rappelons que le COBARIC a comme mission d’organiser, dans une perspective de développement durable, la gestion intégrée de l’eau à l’échelle du bassin versant de la rivière Chaudière. Il agit auprès des usagers de l’eau du bassin versant de la rivière Chaudière afin de favoriser la pérennité de la ressource eau par la concertation et la participation des usagers de l’eau du territoire.

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo