Ajoutez ce site comme page de démarrage

DONNER EAU SUIVANT

Jacques Doyon, une histoire d’eau

Par: Joffre Grondin

Jacques Doyon, initiateur du site DONNEZ EAU SUIVANT

Jacques Doyon, initiateur du site DONNEZ EAU SUIVANT

Écrire un article sur le fait qu’il faut protéger l’eau à tout prix semble de prime abord totalement inutile. Étant donné que l’être humain est composé de 70 % d’eau, qu’il y a seulement 3 % de l’eau douce disponible sur la planète qui est propre à la consommation, qu’on ne peut vivre longtemps sans eau, on pourrait croire que protéger l’eau est considéré comme une priorité absolue.

On pourrait aussi croire, tout à fait naïvement, que n’importe qui peut comprendre ça. Pas d’eau, pas de vie. Le gros bon sens dit qu’il faut protéger l’eau à tout prix pour survivre.

Il y a sûrement eu des ratés quelque part, parce que ce n’est absolument pas ce qui se passe, non seulement près de chez vous, mais sur la planète au complet.

La norme qui semble prévaloir est que si c’est payant, peu importe que ce soit polluant. Le titre de cet article pourrait d’ailleurs être Arrêtez de jeter vos déchets dans le puits ! ou encore de style un peu plus mousquetaire, L’eau pour tous, et tous pour l’eau !

Cependant…

Cependant, il y a plusieurs mois, presqu’un an en fait, un certain Jacques Doyon — le même qui informe maintenant sur les compteurs d’Hydro-Québec — annonçait qu’il avait fondé Donner Eau Suivant, et monté un site web http://jeprotegemoneau.com pour partager de l’information sur tous les aspects de l’eau. 

Il s’agissait, vous le devinez, d’un site qui vise à rendre l’évidence encore plus évidente, à savoir que l’eau, c’est la vie et qu’il est plus qu’impératif de prendre les mesures pour la conserver.

Précieux renseignements

Vous serez stupéfaits de ce que vous y trouverez, car l’information colligée provient de sources qui ne sont pas généralement connues du public. Il faut savoir où chercher. 

Si vous vous demandez si le problème est réel ou si ce ne sont que des gens qui veulent faire perdre des emplois, comme l’industrie adore les présenter, voici quelques informations qui ont pu vous échapper.

Hurlements dans le noir

Il y a eu les rapports du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, qui depuis plus de 25 ans, évalue l’état des connaissances pour envisager des stratégies d’atténuation et d’adaptation. (Tapez rapports du GIEC sur les changements climatiques dans un moteur de recherche et amusez-vous. Si vous trouvez ça trop déprimant, regardez La voix à la télé, ça va vous remonter !)

Vous pouvez lire le plus récent rapport du GIEC, paru en 2014, le 5e. En gros, ça va mal. Pour les détails, vous savez où cliquer, c’est ici : http://www.notre-planete.info/actualites/3812-rapport-5-changement-climatique-GIEC

Vous pouvez aussi vous taper les 4 autres si vous le désirez. Commencez par le premier, vous pourrez constater comment le problème grandit face à la quasi-indifférence générale.

Et plus récemment…

Un rapport annuel de l’ONU de mars 2015, cité dans le journal Le Devoir du 21/22 mars hurle : « Si rien ne change, la planète devrait faire face à un déficit global de 40 % d’ici 2030 ».

Pollution de l’air

Mentionnons que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) révélait le 18 mars 2014, que la mauvaise qualité de l’air est responsable de la mort de 7 millions de personnes dans le monde, plus que le tabac, et que les pics de pollution coïncident avec l’augmentation de maladies cardiovasculaires dans les grandes villes. Il est possible de mourir de la pollution de l’air.

Mais la pollution de l’eau, c’est pire. Eau polluée, trépas assuré.

Compagnie = profit

Comment se fait-il que l’eau soit de plus en plus polluée ? Plus précisément, comment se fait-il que l’activité humaine pollue tellement à peu près tout, y compris l’eau ?

L’activité humaine actuelle est souvent le fait de grosses compagnies minières, pétrolières, gazières, bancaires. Et, les trois premières utilisent énormément d’eau pour leur exploration. Les banques, c’est une autre histoire. (voir ça pour le fun http://beaucemagazine.com/2015/03/21/signerez-vous-la-petition-de-sara-julia%E2%80%89/)

Les actionnaires d’une compagnie n’ont qu’un but : le profit. C’est la nature d’une compagnie. Il est illusoire de s’imaginer qu’elles ont une conscience sociale. Une compagnie ne fonctionne pas en terme de vérité et de mensonge, mais en terme de profits. Tous les moyens d’action sont calculés dans ce but, y compris les très stratégiques implications dans les communautés.

On ne peut pas leur reprocher ce comportement, c’est la nature de la bête. Par contre, il faut être au fait de leur modus operandi pour pouvoir les encadrer plus sévèrement ensuite.

Une compagnie a une conscience très relative, mais sa conscience du profit est très claire. Une compagnie minière, par exemple, fera le maximum de profit pour ensuite aller ailleurs. C’est ce que ses actionnaires exigent. Regardez le paysage de Thetford. Les compagnies ont prétendu pendant des années qu’il n’y avait aucun danger. Les compagnies de tabac ont fait de même d’ailleurs.

Il y a 698 sites miniers abandonnés au Québec de ce genre ou pire au Québec. Le peuple devra payer.

C’est la passe du coyote qui tousse, privatiser les profits et socialiser la dette. Hi ha !

Petit train va loin et pollue à plein

Faites rouler jour après jour des wagons peu sécuritaires, et dix fois trop nombreux et trop lourds, sur des voies mal entretenues, construites avec la technologie du 19e siècle, début 20e siècle, et il y aura fatalement des accidents. Avec une locomotive en haut d’une côte abrupte, vous avez le désastre de Mégantic.

Penser que les compagnies vont devenir responsables d’elles-mêmes, sans y être forcées relève d’une naïveté pour laquelle il n’y a pas de remèdes connus.

Se voir comme un citoyen d’une planète dont il faut garder la balance pour que nos enfants puissent y vivre est très différent des agissements des vampires échappés qui carburent aux dollars et qui créent des paysages Thetfordiens et Albertains partout dans le monde.

Un dernier frisson avec ça ? 

Allez voir le projet Energie Est, sur L’AUT’ JOURNAL. Le connaissiez-vous ?

http://www.lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=5495

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo