Ajoutez ce site comme page de démarrage

PARLEMENT ÉTUDIANT

La polyvalente Bélanger assermente son 13e

Mesdames, messieurs, la nouvelle première ministre du 13e Parlement étudiant de la polyvalente Bélanger, Éve-Marie Gaulin, qui s’adresse aux nouveaux députés et ministres de sa législature, sous le regard de Fabien Giguère, directeur général adjoint de la CSBE et de Jean-Marc Paquet, maire de Saint-Martin

Mesdames, messieurs, la nouvelle première ministre du 13e Parlement étudiant de la polyvalente Bélanger, Éve-Marie Gaulin, qui s’adresse aux nouveaux députés et ministres de sa législature, sous le regard de Fabien Giguère, directeur général adjoint de la CSBE et de Jean-Marc Paquet, maire de Saint-Martin

Ouverte en septembre 1969, la polyvalente Bélanger, première polyvalente de la Commission scolaire, est maintenant dans sa 45e année. Elle possède une histoire riche de réalisations de toutes sortes. Mentionnons seulement que c’est à Bélanger que s’est fait l’établissement du premier parlement étudiant de la province de Québec.

Ce vendredi 9 janvier 2015, on procédait, dans le local réservé au Parlement étudiant, à l’assermentation de la 13e législature, sous la présidence de celui qui a été plusieurs fois ministre, le député de Beauce Robert Dutil.

On sait que l’indispensable apprentissage de la démocratie commence dans la jeunesse. Les personnages publics présents en étaient pleinement conscients. Ils agissaient un peu comme le jardinier qui regarde ses jeunes plants d’un œil un peu attendri ; un long chemin à faire, mais déjà de belles promesses. Donc…

Donc… vingt-six députés et officiels ont été assermenté, y compris les différents ministres et Éve-Marie Gaulin, élue première ministre. Notons la présence de 20 filles sur les 26 députés. Jean-Pierre Lagueux, enseignant en histoire et organisateur de l’événement, soulignait qu’il y avait quand même plus de garçons que l’an dernier. Est-ce que cela préfigure ce qui va se passer au « vrai » parlement dans quelques années ? Bien malin qui pourrait le dire.

Le nouveau Parlement étudiant 2015. On reconnait, au centre, le député Robert Dutil, et à sa droite, Charles-Henri Lecours, président de la CSBE.

Le nouveau Parlement étudiant 2015. On reconnait, au centre, le député Robert Dutil, et à sa droite, Charles-Henri Lecours, président de la CSBE.

Dans une courte allocution, monsieur Dutil a rappelé qu’au Canada, le vote pour tous ne date que d’un peu plus de 50 ans. « Vous étudiez pour devenir de bons citoyens et pour pouvoir travailler ensemble de façon harmonieuse. C’est un des grands acquis de la démocratie », a soumis le député à une audience attentive, en terminant d’un sincère « bravo de vous impliquer ».

Le président de la Commission scolaire Beauce-Etchemins, Charles-Henri Lecours, en s’adressant à la nouvelle ministre de l’éducation, n’a pu résister à lui prodiguer un conseil, qu’on pourrait décrire comme sérieusement teinté d’humour : « étudiez bien vos dossiers avant de chambarder les structures de l’éducation ».

Un rôle indispensable en démocratie

Il est cependant rapidement redevenu très sérieux en parlant du rôle vital du député comme transmission des demandes des citoyens. « J’espère que vos confrères vous sollicitent, c’est vous qui faites le lien », a lancé le vieux routier, en donnant un exemple. « J’ai rencontré monsieur Dutil aujourd’hui pour un dossier ». Sautant les détails, il en vient à l’essence de son message ; « on n’obtient pas toujours tout ce qu’on veut, mais on peut faire confiance à notre député ».

On peut difficilement mesurer l’impact sur les deux douzaines d’adolescents qui vivent cette expérience, mais comme les jeunes plants, il s’agit d’arroser et de bien éclairer. N’ayez crainte, les résultats seront là.

Et pourquoi ne pas féliciter une fois de plus Jean-Pierre Lagueux pour cette initiative ?

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo