Ajoutez ce site comme page de démarrage

QUE C’EST RAFRAICHISSANT !

Il l’avait dit, il l’a fait.

Par: Joffre Grondin

Le directeur général Marcel Grondin, dont on ne voit que la moitié du visage et qui sourit, c’est son dernier budget avant sa retraite, Le maire Claude Morin, et Claude Poulin, dg adjoint.

Le directeur général Marcel Grondin, dont on ne voit que la moitié du visage et qui sourit, c’est son dernier budget avant sa retraite, Le maire Claude Morin, et Claude Poulin, dg adjoint.

Claude Morin avait promis, lors de la course à la mairie, que les taxes ne monteraient pas plus que l’indice des prix à la consommation (IPC). L’indice est de 1,9 % cette année et la moyenne d’augmentation de taxes à Saint-Georges est de — roulement de tambours et sonnerie de trompettes —   + 1 %. 

Versez une larme de joie… ou versez vous une bière, un verre d’eau, ça n’arrive pas souvent. Saint-Jean-de-la-Lande voit même une baisse de 5 %. Versez deux larmes de joie, etc.

Pour arriver à ce résultat, le maire Morin avoue être « très heureux » du budget, mais qu’il a fallu « faire des pirouettes pas à peu près ». Ce qui veut dire ? Ce qui veut dire « couper un peu partout, augmenter certains tarifs, dire non à… » beaucoup de monde.

Ça ne se fait pas tout seul.

Travail, travaux, donnons donc des détaux.

Pour une résidence moyenne qui est de 161 100 $ en 2015,

— 75 % des contribuables avec aqueduc et égout ont + 0,7 %, donc 15 $

— 20 % des contribuables, ceux non desservis ont + 2,2 %, soit 41 $

— 5 % baissent de 5 %, ceux de Saint-Jean-de-la-Lande entre -96 $ et -178 $

Au-delà des mouvements de taxes, il y a beaucoup plus.

Le Plan triennal d’immobilisations pour les années 2015 — 2016 — 2017 a aussi été adopté. Le budget total de la Ville est de + 3,5 %, soit de 4 5407 000 $. Les dépenses nettes ont augmenté de 2,1 %.

Coupures rigoureuses

Le pacte fiscal transitoire signé en novembre 2014 entre les unions municipales et le gouvernement du Québec « comportait des compressions budgétaires », ce qui veut dire en clair que 1,2 % était coupé. En regardant la grosseur des chiffres, c’est beaucoup d’argent.

Heureusement, la grande vitalité de la construction résidentielle et commerciale génère des profits qui contrebalancent la coupure. Youppi ! Pour cette fois.

Immobilisations

On pourrait penser que les immobilisations ne bougent pas, mais… un camion de pompier est dans les immobilisations, et il bouge. Ah ! oui, il y en a pour 39 M$ pour 2015.   Comme les parcs, 0,7 M$, les immeubles, 0,9 M$, le réseau routier et piétonnier (trottoirs), 1 M$, le culturel et sportif, 1,4 M$, nouveaux véhicules, 1,7 M$, aqueduc et égouts, 3,2 M %, prolongement des services municipaux, 8, 5 M$ et la claque, le Quai Pinon, 20 450 000 M$.

Le Quai

C’est OK pour le Quai, mais le gouvernement n’a pas encore dit OK. Il ne reste que le Québec qui n’a pas signé l’entente sur les infrastructures avec le Fédéral. On prévoit 10 M$ de subventions, environ la moitié des coûts. La Ville certifie que les demandes sont faites. L’entente devrait se signer en janvier, on dit bien devrait. Qui peut savoir ?

Les contrats pour le Quai doivent être donnés au plus tard en mai pour commencer en juillet.

Plan B : reporter d’un an, en 2016.

Pour finir, l’administration municipale semble avoir tout fait pour faire avancer ce dossier. « C’est un beau budget », certifie le maire, tout en tempérant par « on espère qu’il n’y aura pas d’autres coupures ».

Effectivement, à faire trop de pirouettes, on risque de se casser le nez, surtout si on est forcé d’en faire.

Pour en savoir plus et voir de bien beaux graphiques et tout, soyez un citoyen bien informé, consultez le document synthèse en ligne sur le site web de la Ville http://www.saint-georges.ca/A_propos_de_la_ville/Finances/

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo