Ajoutez ce site comme page de démarrage
Pub-Michel-Lilas.jpg

Patrimoine génétique de la population de la Beauce

DamianLabudaDans le cadre d’un projet en cours sur la génétique et l’histoire des populations du Québec une équipe du Centre hospitalier Universitaire de Sainte-Justine, à Montréal, sera de passage à Saint-Georges et à Sainte-Marie les 5 et 6 novembre prochains, et vous invite à participer. Voyez comment à la fin de cet article.

Les trois chercheurs donneront une conférence sur place par la même occasion. Il s’agit de Claudia Moreau, assistante de recherche dans le laboratoire du professeur Damian Labuda et responsable du recrutement et du projet de recherche sur la génétique et l’histoire de la population du Québec, de Brad Loewen, bioarchéologue et professeur à l’Université de Montréal, et de Damian Labuda, directeur du laboratoire de recherche sur la génétique des populations au Centre de recherche du CHU Ste-Justine et professeur à l’Université de Montréal

Le projet

Le recrutement de participants de la Beauce s’insère dans un vaste projet de recherche à l’échelle du Québec visant à décrire et à expliquer les variations génétiques observées dans les populations régionales, réalisé dans le laboratoire de recherche en génétique des populations du professeur Damian Labuda au CHU Ste-Justine.

Pour ce faire, des analyses historiques, démographiques et généalogiques du peuplement du Québec sont combinées aux données génétiques. Depuis 2003, des participants de plusieurs régions ont été recrutés totalisant maintenant près de 800 échantillons d’ADN combinés à la généalogie.

Plusieurs études ont été publiées dans le cadre de ce projet. Elles montrent notamment que le patrimoine génétique québécois est aussi hétérogène que celui de la France, qu’il y a des différences génétiques entre les régions québécoises, que les données génétiques et généalogiques se complètent pour brosser un tableau plus précis de l’histoire de la population du Québec et qu’en moyenne 1% du patrimoine génétique des Québécois provient des Amérindiens.

Ces études ne visent aucune maladie en particulier : sont étudiés les changements génétiques neutres, donc qui ne confèrent aucun avantage ou désavantage. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet au www.quebecgenpop.ca

Les échantillons des participants de la Beauce seront aussi mis à profit pour l’étude de l’ADN ancien d’un fondateur de la région faite en collaboration avec des bioarchéologues de l’Université de Montréal et des experts en étude d’ADN ancien de l’Universitat Pompeu Fabra à Barcelone. Capture d’écran 2014-11-03 à 2.53.57

Objectifs

Mieux comprendre l’histoire démographique du Québec (migrations, métissage, fécondité) et ses conséquences sur les variations génétiques observées.

— Mieux comprendre la transmission des gènes d’un fondateur à ses descendants.

— À plus long terme, ces nouvelles connaissances pourront favoriser les études épidémiologiques sur certaines maladies qui auront un impact positif sur la santé des populations.

Pourquoi la population du Québec ?

L’histoire de la population du Québec est récente et bien documentée. Il est possible d’y reconstruire les généalogies jusqu’aux premiers arrivants sur le territoire. De plus, le peuplement de son territoire est particulier et offre un contexte unique à la réalisation de tels projets de recherche sur les populations humaines.

Comment participer

Ce recrutement s’adresse aux personnes nées en Beauce et âgées de 18 ans ou plus. Pour les participants nés après 1960, les parents doivent aussi être nés dans la région. Votre participation à ce projet consiste à : (1) donner 2 ml de salive et (2) nous fournir des informations sur vos ancêtres jusqu’à vos grands-parents ou arrière-grands-parents, au meilleur de vos connaissances, afin de reconstruire votre généalogie. Les informations généalogiques seront traitées dans un centre de recherche différent de celui qui recueillera votre matériel génétique, soit le projet BALSAC à l’Université du Québec à Chicoutimi. Selon les procédures d’éthique en recherche d’ADN, votre nom ne figurera pas sur l’échantillon de salive : celui-ci sera codé afin de protéger votre identité.

Venez nous rencontrer

Nous tiendrons une conférence le mercredi 5 novembre 2014 à 19 h à Saint-Georges au 3e étage du Centre Marie Fitzbach et le jeudi 6 novembre à 19 h à l’Hôtel de Ville de Sainte-Marie.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo