Ajoutez ce site comme page de démarrage

THE SINGLES

La 13e saison de l’Arboretum décolle

Par: Joffre Grondin

Guillaume Gilbert et Mathieu Baillargeon The Singles, version duo.

Guillaume Gilbert et Mathieu Baillargeon The Singles, version duo.

Les nuages ont retenu leur souffle mercredi soir 11 juin, alors qu’avait lieu le premier des Récitals de l’été georgien à l’Arboretum de Saint-Georges avec le duo The Singles, un groupe qui puise la majorité de son répertoire à la fin des années 50 et au tout début des années 60.

Il faut dire que The Singles est habituellement un quintette et que nous avons eu droit à la version duo avec Guillaume Gilbert et Mathieu Baillargeon. La qualité musicale était élevée, façon de dire qu’ils sont très bons.

Quand on se dirige vers les soixante-dix bornes, il est amusant, agréable, détendant, rajeunissant d’entendre des musiciens qui viennent tout juste de quitter l’adolescence jouer avec un plaisir évident des pièces que l’on écoutait à leur sortie, il y a bien longtemps, et les voir travailler à les rendre aussi bien que l’original.

Avec les moyens techniques d’il y a 50 ans, les musiciens devaient être très créatifs. En fait, si leurs pièces sont encore jouées, ils l’étaient.

Ce sont donc les Buddy Holly, Roy Orbison, Bill Haley, Ritchie Valens, Chuck Berry, Jerry Lee Lewis, Chubby Checker et les Everly Brothers, les Beatles, Bobby Darin, sans oublier Ricky Nelson et Elvis Presley que The Singles ont fait revivre au grand plaisir de l’audience l’Arboretum.

Allez jeter un coup d’œil sur le site du quintette : http://www.thesingles.ca  

Quel décor! On oublie qu’on est en plein centre-ville.

Quel décor! On oublie qu’on est en plein centre-ville.

Une audience en or, il faut le dire. Audience très nombreuse pour ce premier rendez-vous de la saison, ce qui a même un peu surpris l’organisatrice Caroline Veilleux qui n’était pas tout à fait sûre que la publicité soit arrivée à temps. Nulle crainte, la qualité des artistes a fidélisé la clientèle.

La semaine prochaine

On sait que Caroline Veilleux sait exploiter et harmoniser une grande variété de styles pour ces moments musicaux estivaux. Mercredi prochain le 18 juin, le kiosque du régiment accueille un style complètement différent, Nos racines, nos amours, plus d’une douzaine de personnes sur scène.

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo