Ajoutez ce site comme page de démarrage

Salon Web Affaires 2014

Par: Joffre Grondin

Neil Mathieu et Claude Poulin : un échange agréable avec l’audience.

Neil Mathieu et Claude Poulin : un échange agréable avec l’audience.

Initiative de Claude Poulin de iClic, le second Salon a rassemblé environ 150 personnes du milieu des affaires ce mercredi. L’objectif de la journée était de montrer l’importance de la technologie Web, spécialement à la communauté d’affaires, pour qui la technologie peut faire une énorme différence.

Il importe que les dirigeants d’entreprises, particulièrement, soient au fait de la puissance du Web et de sa rapidité de transformation pour pouvoir exploiter ces nouvelles capacités au maximum, surtout dans le contexte de mondialisation qui a amené de nombreuses pertes d’emplois en Beauce.

Un pari calculé

Le pari du Salon Web Affaires est de démontrer aux entrepreneurs, par des conférences de personnes qui ont réussi, qu’eux aussi peuvent tirer leur épingle du jeu.

C’est pourquoi le Salon ne vise pas à augmenter sa fréquentation. Dépasser 150 personnes risquerait de faire perdre l’ambiance presque intime qui permet à l’assemblée d’exposer ses interrogations et aux conférenciers d’y répondre dans une ambiance bon-enfant.

Pas n’importe qui !

Claude Poulin avait parlé de gens prestigieux dans leur domaine, il avait raison. Les conférenciers invités offrent une palette extrêmement diversifiée de compétences, allant de Rémi Lachance, président chez Proxima Centauri, associé chez Colloquium, un expert de Linkedin qui agit comme directeur conseil en gestion et en ressources humaines qui a aidé plus de 250 organisations, à Sylvain Martel, dirigeant chez Facebook, qui montrera comment la plateforme est incontournable pour atteindre des objectifs commerciaux pour l’entreprise.

Il y a aussi Jonathan Roberge, auteur, réalisateur, humoriste et comédien dont la série Web FISTON connait la réussite et Joe Poulin, président de Luxury Retreats, un leader mondial dans la location de Villas de luxe, chiffre d’affaires de 100 millions avec 150 employés qui ont partagé les secrets de leur succès.

Neil Mathieu et Tesla

Un autre présentateur était l’ex-propriétaire de l’hôtel Arnold, maintenant l’École d’Entrepreneurship, Neil Mathieu, qui a présenté le véhicule électrique Tesla, dont il est un des fiers propriétaires. Comme tous les propriétaires et les futurs propriétaires, il est emballé évidemment. Il a su transmettre non seulement les qualités du véhicule, mais beaucoup d’informations peu connues qui jettent un peu de lumière sur l’absence de véhicules électriques, qui pourtant sont là depuis longtemps.

Une vision

il faut mentionner le fait que Claude Poulin, élève de l’École d’Entrepreneurship de Beauce, a exprimé ici sa vision des choses :  http://www.eebeauce.com/athlete-125.html

Cependant, lorsqu’il déclare « j’aimerais devenir conférencier à court terme pour éduquer d’autres entrepreneurs face au changement qu’imposent les nouvelles technologies », il semble « ben parti ».

Finalement, on pourrait presque parier que cet événement a beaucoup de chance de faire histoire en Beauce.

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo