Ajoutez ce site comme page de démarrage

BATEAUX DRAGONS

Une 5e édition chaude

Par: Joffre Grondin

Les membres de l'équipe du Dépanneur L'essentiel, gagnant pour la 2e année consécutive

Les membres de l’équipe du Dépanneur L’essentiel, gagnant pour la 2e année consécutive

Incroyable comme le temps passe vite. Samedi dernier, le 6 juillet 2013, se tenait la 5e édition des courses de bateaux dragons. Imaginez, 36 équipes de 20 rameurs qui arrivent avec équipes, tentes, BBQ, repas, breuvages, beaucoup d’eau, logos, gilets souvent superbes, pour une journée de compétition amicale. Il y a de l’ambiance.

Il ne faut pas oublier les barreurs et les tambours. Selon une rameuse très intense, saisie au vol alors qu’elle se confiait à une équipière, « si on avait eu leur tambourineur, on les aurait eus ». Intense, je vous dis. Compétition amicale, mais compétition quand même.

Le site est très coloré, les équipes, les tentes, les différents kiosques, il y a beaucoup de mouvement, car c’est un départ au 13 minutes, et les temps sont largement respectés. La foule est mouvante, certains se retirent après avoir vu leur équipe perdre, d’autres les remplacent, les gens bougent, les enfants courent, certains descendent près de l’eau à l’ombre des arbres, la passerelle est garnie de spectateurs qui profitent d’une petite brise bienvenue, car il fait chaud.

Une belle ambiance !

Une belle ambiance !

Le tableau

Les résultats sont inscrits sur un grand panneau que tous peuvent consulter. Il est très amusant de constater que plusieurs personnes doivent absolument toucher le tableau pour « voir » les résultats, complètement inconscients du fait qu’ils bloquent la vue. Aucune importance, l’atmosphère est à la tolérance et à la fête. On compte, on compare, on calcule, on spécule, on s’en va boire de l’eau en se préparant avec l’équipe sous la tente.

S'agit d'attendre qu'il n'y ait personne!

S’agit d’attendre qu’il n’y ait personne!

Il y a autant de participation des équipes que de la foule en fait, ce qui crée une dynamique très particulière.

L’animation

On peut accorder une palme d’énergie, de résistance, d’enthousiasme, ou les trois aux deux animateurs, Claude Busque et Anne-Marie Rodrigue qui ont maintenu la fébrilité compétitive allumée de 9 heures le matin à la fin de l’après-midi.

Les gagnants

Deux des finalistes de l’an dernier étaient de retour, soit Olymel, et le Dépanneur l’essentiel. S’ajoutaient pour la finale les Festivités Western et la pharmacie Gaston Champagne.
À l’arrivée, en 4e place, Gaston Champagne avec 56:99 secondes, suivit en 3e place des Festivités Western avec 56:62. Il faut réaliser qu’on parle de 00: 37 secondes, donc 37/100 de seconde de différence.

En 2e place, Olymel avec 56:24, et en première place, pour la deuxième année consécutive, Le Dépanneur L’essentiel avec 55:09.

Les grands gagnants, Le Dépanneur L'essentiel

Les grands gagnants, Le Dépanneur L’essentiel

On se doit de féliciter toutes les équipes avec sincérité. Toutes étaient motivées, énergiques et belles à voir en action.

L’ambulance Saint-Jean

On sait comment les services de l’Ambulance Saint-Jean sont appréciés. À trois heures PM, une seule personne avait perdu conscience dû au manque d’hydratation. Le reste… ampoules et éraflures tout simplement.

Témoignage de membres ambulanciers : « Il faut boire avant d’avoir soif. Quand on a soif, il est déjà trop tard » Et ensuite… « Il est rare de voir des gens aussi respectueux de l’environnement… comparé à Woodstock… ».

Merci monsieur Chen

Ceux qui n’ont pas souvenir ou connaissance de l’origine de l’événement doivent savoir qu’au départ, c’était un fils qui voulait faire plaisir à son père en lui montant un événement qui allait lui rappeler de bons souvenirs. Ti-tune Chen, appelé souvent monsieur Chen est arrivé au Canada il y a longtemps, en provenance de Madagascar, île à l’est de l’Afrique.

Ses parents étaient chinois, et les bateaux-dragons étaient pour eux une tradition. Monsieur Chen, homme d’affaires connu, respecté et impliqué dans la région a introduit cette tradition en Beauce.

C’est ce qui s’appelle un apport culturel enrichissant. Merci encore monsieur Chen.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo