Ajoutez ce site comme page de démarrage

VILLAGE DES DÉFRICHEURS

« La dette est payée ».

Par: Joffre Grondin

Solennel, mais satisfait, Pierre Grenier qui était une image vivante du Village des Défricheurs a dressé un bilan de son mandat : mission accomplie

Solennel, mais satisfait, le maire Pierre Grenier, qui était une image vivante du Village des Défricheurs, a dressé un bilan de son mandat : mission accomplie

En arrivant à la mairie du Village des Défricheurs Pierre Grenier s’était donné deux objectifs : payer la dette (50 000 $), et trouver un gestionnaire compétent. Le mandat du coloré maire aura duré 4 ans et les deux objectifs sont atteints. Cette 22e assemblée générale verra sa dernière allocution en tant que président du conseil d’administration.

C’est à l’été 2012 que le premier objectif a été atteint alors que la tranche finale de la dette du Village des Défricheurs a été payée. « Le 20 août à dix heures », précise le président sortant, qui en profite pour souligner la présence d’un des membres fondateurs, Fabien Roy.

Son deuxième objectif était assis à sa gauche en la personne de Karine Vachon-Soulard, gestionnaire dynamique qui a su diversifier l’offre; l’organisme « a connu en 2012 un développement exceptionnel », soutient le président, qui a tenu à remercier avec effusion la grande équipe sur qui repose le succès, avec un merci spécial pour Patricia Binet qui termine son mandat et Francis Larochelle, décédé en novembre dernier.

Karine Vachon-Soulard et Patricia Binet, " l'encyclopédie ". Un photo qui dit tout sur l'ambiance de travail. Efficace, mais heureux.

Karine Vachon-Soulard et Patricia Binet,  » l’encyclopédie « . Un photo qui dit tout sur l’ambiance de travail. Efficace, mais heureux.

Virage jeunesse

En plus de rénover plusieurs bâtiments, le Village a pris un virage jeunesse. Des programmes scolaires ont été développés qui ont aidé à l’achalandage, en plus des activités familiales et du Camp de théâtre.

Si les chrono-détectives n’ont pas eu le succès escompté, les Feux Follets ont suscité un nouvel enthousiasme — on pense à la trilogie du saint boeuf — auprès des spectateurs. Le bouche-à-oreille a été actif, car le nombre de spectateurs croissait à chaque représentation.

Le Parcours de l’Horreur a été tellement populaire que l’achalandage a doublé par rapport à 2011. Malgré une baisse du nombre de visiteurs en juillet et août, « à 35 degrés, il n’y a que les mouches sur le site », plaisante la gestionnaire Karine Vachon-Soulard; grâce aux groupes plus nombreux, l’achalandage a connu une augmentation de 1,2 %, avec 5024 visiteurs, et se trouve ainsi à être la meilleure des cinq dernières années.

La clientèle provient à 45 % de Chaudière-Appalaches et environ 36 % de Québec, de l’Estrie et de Montréal.

L’élection de trois nouveaux administrateurs a été rapide. Il s’agit de Patricia Allaire, Frédéric Desjardins et Michel Bisson. Le nouvel exécutif n’est pas encore connu.

Frédéric Desjardins, un des trois administrateurs élus ce soir-là, est également journaliste pour l'Éclaireur- Progrès. S'il est aussi bon administrateur que journaliste, il sera un apport précieux pour le Village des Défricheurs

Frédéric Desjardins, un des trois administrateurs élus ce soir-là, est également journaliste pour l’Éclaireur Progrès. S’il est aussi bon administrateur que journaliste, il sera un apport précieux pour le Village des Défricheurs

Bénévoles « d’un certain âge » recherchés

Parmi les projets, le Village est à la recherche de bénévoles, des personnes plus âgées pour combler les mois de septembre à décembre, lorsque les étudiants ne sont plus disponibles. Il s’agirait de travailler autour des compétences de ces personnes. Si vous vous reconnaissez, contactez :

Karine Vachon-Soulard, gestionnaire, Village des Défricheurs

Tél. : 418-594-8135, poste 260

Téléc. : 418-594-6984

www.village-des-defricheurs.qc.ca

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo