Ajoutez ce site comme page de démarrage

GAÉTANE BOUCHER

La dame de lumière

Par: Joffre Grondin

Gaétane Boucher, aquarelliste dans son atelier très lumineux

Aquarelliste professionnelle, Gaétane Boucher a illuminé 600 toiles depuis une quinzaine d’années. Comme devenir professionnelle ne se fait pas en criant lapin, Gaétane, personne méticuleuse et raffinée a suivi moult cours de formation dont l’intégration peut se déceler dans ses oeuvres. Intégration est un mot important.

 Membre de l’ Atelier d’Aquarelle de Québec et de la Corporation des Artistes et Artisans de Beauce depuis plusieurs années, elle a participé à de nombreuses expositions au cours des années et est une figure connue non seulement de Beauceville où elle réside, mais de la scène artistique beauceronne.

Le croquis initial pour l’île ronde, à Beauceville. On ne distingue presque pas les tous petits chiffres tout en haut qui indiquent les proportions. Méticuleuses jusqu’au bout des ongles

Influences

Elle confie que trois influences ont particulièrement orienté sa formation : Roland Palmer pour les couleurs et leur ordre, savoir laquelle vient avant l’autre ; Olivier Toupin pour la composition et le plus marquant, Jacques Hébert. Ce dernier lui a affirmé qu’il fallait avoir de l’audace, c’est-à-dire qu’il fallait savoir identifier certains éléments qui devaient être accentués, et surtout, oser le faire.

L’aquarelle, c’est quoi ?

La peinture étant un vaste domaine et les peintres s’expriment avec différentes techniques qui échappent — c’est normal — au grand public. Il est toujours bon de se renseigner sur quelque chose, si on veut pouvoir l’apprécier. En écrivant « aquarelle technique » dans Google, il ne faut pas longtemps pour saisir  que l’aquarelle est presque un monde en soi dans le domaine.

L’oeuvre terminée, l’île ronde, comme si vous y étiez.

On y apprend que « la pratique de l’aquarelle est difficile et surtout très technique. Elle requiert nombre de savoirs et de gestes spécifiques dont l’acquisition et la maîtrise demandent plusieurs années ». Évidemment, quand on sait que Gaétane Boucher a eu une carrière d’enseignante en mathématiques, on comprend que les calculs précis et les proportions exactes ne soient pas un secret pour elle.

On y explique aussi des termes « lavis et glacis, différents degrés d’humidité du papier, cordons d’eau, faire fuser la couleur sur papier sec pour obtenir un fondu », en illustrant par des exemples.

Trois quarts d’heure plus tard, votre perception a changé totalement. Les lavis et les glacis vous coulent par les oreilles, mais vous saisissez ce que voulait dire l’auteur du site http://gaetaneboucher.wordpress.com en écrivant de Gaétane que « le médium de l’aquarelle lui permet d’exploiter la lumière et le dessin. Elle exécute ses tableaux avec douceur, délicatesse et finesse ».

Une partie des inspirations de l’artiste beaucevilloise

La technique, et au-delà

Les tableaux et compositions ont souvent des croquis de base. « Les croquis se font bien l’hiver, car on n’est pas impressionné par la verdure » nous révèle celle qui adore peindre les fleurs, comme on peut le constater sur son site et dans son atelier, mais dont l’inspiration se retrouve dans de nombreux paysages autant locaux qu’inspirés par ses voyages.

En regardant une peinture, on se demande parfois comment l’auteur a pu penser à inclure tous les éléments, en plus de les rendre avec les bonnes proportions, le bon éloignement et les bons angles. « Je rêve un tableau avant de le peindre », soutient l’aquarelliste.

C’est ce qui s’appelle passer du rêve à la réalité.

Vous pouvez contacter l’artiste au 418 774-9355, à parbou@sogetel.net  où par son site au http://gaetaneboucher.wordpress.com

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo