Ajoutez ce site comme page de démarrage

Journée internationale des personnes aînées 2012

UN SUCCÈS BOEUF

Par: Joffre Grondin

Marcel Leboeuf, quand le hasard arrive, c’est ce que vous en faites qui est important.

La salle paroissiale était pleine à ras bords. Full au bouchon. Ça débordait de satisfaction en ce 1er octobre, journée des ainés. On aurait pu penser que l’humidité à grosses gouttes par temps frisquet ralentirait les cheveux blancs, les cheveux gris. Non mossieur ! Ils et elles étaient là, avec encore plus d’elles que d’ils. Ah ! Ces elles qui donnent des ailes ! 

Quelques instants avant d’écrire ces lignes, Jocelyne Rancourt, la présidente de la Table des aînés de Beauce-Sartigan, nous informait qu’au moins « 300 personnes étaient présentes au cours de la journée », pour beaucoup de raisons.

La Table des aînés avait réuni plusieurs (14) kiosques d’informations sur des sujets touchant les aînés, FADOQ, AQDR, CSSB, ALPHARE, PAIR, Coopérative de solidarité de services à domicile, Association des bénévoles Beauce-Sartigan et bien d’autres, traitant de crédit d’impôt, d’alphabétisation, de santé, bref tout ce que les aînés doivent savoir, devraient savoir en fait.

Heureusement que ces organismes sont là, car la quantité d’information est énorme et complexe. Il s’agit de prendre connaissance de leur existence pour ensuite aller chercher l’information. Les personnes aux tables sont ben d’adon.

Transition vers la conférence 🙂

Adon comme dans ça n’adonne pas, ça adonne mal, ça adonne bien. Adon, aussi comme dans la définition 1 du Larousse des Canadianismes : Chance. Coïncidence, heureux hasard : « Je ne l’ai point fait exprès, c’est un adon ».

La journée des aînés, plein, plein, plein.

Il y a toujours un conférencier à la journée des aînés. L’an dernier, c’était Joël Denis, qui remplaçait j’ai oublié qui, et il nous avait chanté sa conférence en grande partie. C’était léger et amusant. Cette année, on a tenu à mettre de la viande autour de l’os, en invitant Marcel Leboeuf qui a parlé du hasard. Le hasard, lui y connait ça.

En fait, le titre de la conférence était La synchronicité des rapports humains et des événements de la vie. « Je parle de hasard, de coïncidence productrice de sens », lance Marcel Leboeuf tout de go. Il aurait pu parler des adons, mais hasard était son choix.

Depuis 1998 il s’est intéressé au hasard. « Comment ça, que quelque chose arrive dans votre vie ». Il affirme qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais hasards, mais seulement des synchronicités qui vont te mener à faire des choix.

Ce qu’il a dit

« Faites attention à ce que vous dites à vos petit-enfants », affirme-t-il, l’importance de la parole des grand-parents est  pour les petit-enfants est incroyable. Il n’y a pas de grands et de petits hasards, « les hasards sont simples ». Sur les épreuves : « Les épreuves sont là pour te demander si tu veux vraiment faire ça… les épreuves te rendent plus fort ».

Il avance que finalement « le hasard donne un choix » dans la vie, qui va changer notre vie dans une direction ou une autre.

Ces quelques phrases donnent une très pâle idée de l’énergique, convainquant et sincère, Marcel Leboeuf, qui, en passant, a fait le chemin de Compostelle, et qui tire ses propos de sa propre expérience des hasards de sa vie. D’après les réactions de la salle, on peut conclure sans se tromper que le partage du conférencier a été énormément apprécié. C’était excellent, inspirant, et intéressant à vérifier dans la vie de tous les jours. Dur à battre.

Expressif! Une heure et quart dans l’escalier qui mène à la scène. Juste assez élevé pour être bien vu de tous et le plus près possible. Trente-six ans de métier, ça se voit, se sent, se vit.

Excitation

Les portraits des personnes honorées étaient présentés tout de suite après l’envolée du monsieur. L’animateur, le vétéran Roger Quirion, 37 ans de radio dans le « casse », a dû rappeler à l’ordre. L’excitation était palpable, on voulait parler des drôles de coïncidences de sa vie. Et ce n’était pas par hasard.

Portraits des personnes honorées 

Chaque année, quelques personnes ayant oeuvré dans la communauté sont choisies pour souligner leur apport avec reconnaissance et affection. Nous incluons une courte présentation des trois dames de l’année 2012.

Madame Suzanne Busque est recommandée par le CHSLD Foyer St-Georges.

Native de Saint-Georges, mère de trois enfants, elle a travaillé chez Davis, à la bibliothèque et est membre de la chorale à l’église. Son engagement auprès des  résidents du Foyer St-Georges se traduit par différentes activités :distribution des collations le lundi, fleurir l’environnement extérieur du centre d’hébergement, accompagner les personnes lord des  rendez-vous au Centre de santé et par de multiples attentions.

Douceur, respect, discrétion caractérisent son implication bénévole. Hommage à Madame Suzanne Busque pour sa grande générosité et pour être la voix des personnes aînées qui ne peuvent s’exprimer.

Madame Jeannine Plante Hamel est recommandée par l’Association bénévole Beauce-Sartigan.

Les trois honorées de 2012, Josette Labbé, Jeannine Plante Hamel et Suzanne Busque. Ne vous fiez pas à cette image figée où il y a comme trop de fleurs. Dans la vraie vie, ce sont les trois dames qui sont les fleurs.

Cette native de Saint-Éphrem fût copropriétaire d’un hôtel à St-Théophile, mais déménagea aux États-Unis où elle travailla comme préposée aux bénéficiaires durant près de trente ans avant de revenir dans son coin de pays, Saint-Éphrem.

Elle siège sur le conseil d’administration du comité ABBS de Saint-Éphrem.

Différentes fêtes des bénévoles, vente artisanale de la localité, paniers de Noël, cuisines collectives auprès des personnes en situation de pauvreté, Filles d’Isabelle, Fermières et Fondation Mira sont les retombées concrètes de son engagement depuis plus de 20 ans.

Empathie, dévouement et esprit de collaboration déterminent son implication et son intérêt à assurer une longévité de services pour les personnes aînées.

Recommandée par Municipalité de Saint-Benoît-Labre, Madame Josette Labbé est native de Saint-Benoît-Labre et grand-mère de 11 petits-enfants. Conseillère municipale, elle siège sur le comité de la Politique Familiale et de la démarche Municipalité Amies des Aînés; elle est aussi administratrice de la bibliothèque municipale depuis plusieurs années et tente, à travers différents concours et activités, d’initier et d’intéresser les jeunes à l’appréciation de la lecture et de l’écriture.

Présidente du comité de la ruralité, responsable et écrivaine pour la Troupe de théâtre membre du comité de l’école Notre-Dame-de-la Trinité et de l’école Notre-Dame-du-Rosaire, membre de l’Afeas St-Georges et de l’Union des Écrivains du Québec.

Détermination, polyvalence, travailleuse infatigable sont les qualités qui lui permettent d’entreprendre plusieurs projets et de les mener à bon port. La Table de concertation des aînés de Beauce-Sartigan est heureuse de souligner le dévouement de Mme Labbé envers les citoyennes et les citoyens de sa communauté.

Faut finir

Un dîner « boîte santé » a été servi, suivi d’une période musicale dansante avec le duo Francine et Raymond pour terminer la journée en beauté.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo