Ajoutez ce site comme page de démarrage
Pub-Michel-Lilas.jpg

ÉDITORIAL

Lettre à mon ami Maxime

Par: René d'Anjou

L’ami de tous, Maxime Bernier, le fils chéri de Gilles, n’a pas d’objection à ce que les gens se fassent tuer par des armes d’épaules, pourvu que les chasseurs puissent aller chasser sans problème.

Mon cher Maxime

Tu m’étonnes? Non, tu ferais n’importe quoi pour plaire à notre ami à tous, l’ami de tous les Québécois, ce cher Stephen Harper de qui tu aimerais bien obtenir un poste un peu plus valorisant.

La suffisance et l’arrogance ont bien meilleur goût à Ottawa où toi et ton ami Christian Paradis, faites des pieds et des mains pour vous mettre en évidence même si c’est pour vous faire détester des Québécois en ce qui a trait au registre des armes à feu.

Tu as le front de soutenir que les électeurs vous ont élu pour abolir ce registre et même le détruire malgré le fait que le Québec demande que vous lui remettiez la partie de ce registre qui concerne le Québec et pour lequel les Québécois comme les Beaucerons ont payé pour le mettre sur pieds. Bien sûr, mon cher Maxime, ce n’est pas le Parti conservateur qui a payé, NON, c’est le gouvernement fédéral avec l’argent des contribuables. Eh oui, d’Ottawa, tu t’es empressé de déclarer que tu étais fier d’annoncer, au nom de ton collègue Vic Toews, que ton Parti allait en appeler de la décision de la Cour supérieure du Québec. En effet, le juge Marc-André Blanchard a déclaré, dans un jugement de plus de 40 pages, inopérant l’article 29 de la Loi sur l’abolition du registre des armes d’épaule, en précisant que cette décision du gouvernement Harper était contraire au principe du fédéralisme coopératif.

Bien sûr, tu veux démontrer à ton chef, Steph Harper, que tu es fait fort. Oui, tu veux démontrer à celui qui t’a mis de côté depuis ton aventure amoureuse avec Julie Couillard, que tu as des couilles en te riant des Québécois et par le fait même des Beaucerons, en nous annonçant fièrement que tu vas te tenir debout devant nous tous, même si les meurtres, surtout de femmes, ont été commis par des armes d’épaules.

Bien entendu, tu as déjà oublié la Polytechnique, c’est vrai que c’est loin de ton bureau d’Ottawa, bref, tu nous fais honte Maxime, mais on peut comprendre, tu prépares ta retraite avec l’argent des contribuables, grâce au fonds de pension le plus généreux au Canada, mais ton nom, lui, passera à l’histoire avec des haut-le-cœur parce que nous n’avons rien pour être fier de toi; ah! mon ami Maxime, tu peux bien accourir devant les photographes pour être sur la photo, même si on ne t’a pas invité à être là!

Finalement, voici comment le gouvernement Harper comprend les besoins du Québec. Un peu charrié, mais pas tout à fait faux non plus.

Oui, mon cher Maxime, on se souviendra de toi et on rira bien.

 

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo