Ajoutez ce site comme page de démarrage

MERCI MON DIEU !

Beauce Carnaval est en ville

Par: Joffre Grondin

La tradition est établie depuis des dizaines d’années et Beauce Carnaval est une fois de plus en ville dans la joie. Cette année cependant, on ne voit pas les files de jeunes et moins jeunes allègrement arpenter la première avenue et se diriger vers le Centre Lacroix-Dutil. 

Là où tournaient la grande roue et les manèges, un imposant mur vous regarde froidement. La deuxième glace sera bientôt là, il fallait trouver un autre endroit, ce qui a été fait.

« Où planter nos tentes et stationner nos roulottes » devait se demander, perplexe, la direction. À Saint-Georges, en effet, les lieux pouvant à la fois assurer une certaine proximité à la population et assez vaste pour contenir l’appareillage de Beauce Carnaval sont rares, sinon rarissimes.

On pourrait dire d’une certaine façon que le Carnaval a été béni. Pour une deuxième et dernière fin de semaine, le 5 et 6 mai, le stationnement de l’église l’Assomption vous accueille, manèges et tout. Une entente est intervenue grâce au ciel, probablement contre espèces sonnantes et trébuchantes, mais que voulez-vous, c’est la vie.

Bon, il y aurait peut-être eu moyen de camper sur les vastes stationnements arrière du Carrefour Saint-Georges, mais l’endroit était peut-être trop exigu ou trop éloigné, à moins que la loi des hommes ne l’interdise !

Quoi qu’il en soit, dimanche après-midi dernier, par jour de grand vent, nous nous rendîmes sur les lieux, caméra en mains et calotte soigneusement vissée sur le crâne, après avoir miraculeusement trouvé un stationnement de façon pratiquement légale, tout près du site.

C’est en descendant la pente, charnier et cimetière à ma droite que l’étrange entra en scène si subrepticement, comme en tapinois qu’il nous échappa emporté par le vent. Nous ne comprîmes qu’après ce qui s’était passé avant et au vent.

Après de multiples photos très colorées, une petite dernière à l’entrée principale. Tout près du stand de crème glacée se tenait un type assez grand, mais pas trop, les cheveux longs châtains, barbe bien taillée avec un genre de blouse blanche. Un barbu photogénique quoi, et qui avait l’air sympathique.

Comme il regardait vers la caméra, l’occasion était belle. Le personnage était parfait pour une bonne photo. Il faut des gens dans la photo, pas seulement des objets. Les yeux bleus comme brillants, comme plein d’eau, ça arrive souvent quand il vente qu’on ait de l’eau dans les yeux. Excellente photo en vue. Click, click et click pour être sûr.

Il regarde le photographe et sourit. Un drôle de sourire, comme un peu triste. Il s’avance et murmure en passant, « Ils ont encore fait de la maison de mon Père une maison de commerce ».

Il passe et s’éloigne. « Pourquoi y’a dit ça » ? Tour de tête. Pas là. Il doit s’être fondu dans la foule. Le problème c’est qu’avec cette température, il n’y avait pas de foule. Il a dû aller à gauche ou à droite. Le principal c’est que la photo est là.

La photo est celle que vous avez vue au début de cet article. Moi non plus je ne comprends pas qu’il ne soit pas là. J’ai vérifié un peu dans le vieux livre et c’était écrit : « Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce », Jean 2:16

La phrase d’avant, c’était pire, « se faisant un fouet avec des cordes, il les chassa tous du Temple » Jean 2:15

On a été chanceux, ou il n’y avait pas de cordes qui traînaient. En tous cas, ils devraient peut-être penser aux stationnements du Carrefour pour le retour de Beauce Carnaval cet automne. Histoire de ne pas prendre de chance.

Comme service public nous rappelons à tous qu’il est déconseillé de dévorer une 14 pouces all dressed tout seul avec un gros coke quinze minutes avant d’entrer dans les manèges. Vous pourriez avoir des hallucinations ou encore ne pas pouvoir refouler vos… émotions.

Allez vous faire peur, ça va être l’enfer.

(Vous le croirez si vous voulez, ou vous pouvez compter, mais en incluant le titre et le sous-titre, mais en excluant ces deux dernières phrases, mon traitement de texte m’indiquait 666 mots et je n’ai pas fait exprès. J’ai eu peur un peu.)

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo