Ajoutez ce site comme page de démarrage

Janvier 2012 : Mois de la sensibilisation

La maladie d’Alzheimer : Regardons les choses en face

Lors du cocktail bénéfice, l'an dernier, cette dame a témoigné sur les symptômes que doivent supporter aussi les proches.

Selon une nouvelle enquête de la Société Alzheimer, la période de temps qui s’écoule avant d’obtenir un diagnostic retarde le début d’un traitement pour les Canadiens, qui souffrent de la maladie d’Alzheimer.

En effet, les Canadiens confondent encore les symptômes de la maladie d’Alzheimer avec le « vieillissement normal », disent les résultats de l’enquête publiés aujourd’hui par la Société Alzheimer.

D’ailleurs, près de 50 pour cent des Canadiens ont vécu pendant un an ou plus avec leurs symptômes avant de consulter un médecin de famille; 16 % de ceux-ci ont attendu plus de deux ans. Un diagnostic retardé entraîne un retard important avant d’obtenir les traitements et empêche les personnes atteintes de recevoir des informations précieuses sur les médicaments, le soutien et une meilleure prise en charge de la maladie.

 L’enquête a également révélé que la raison la plus fréquemment citée pour le délai (53 %) était la conviction que les symptômes faisaient partie du « vieillissement » et finiraient par disparaître d’eux-mêmes. Trente-neuf pour cent supplémentaires ont affirmé que leurs symptômes étaient épisodiques ou qu’ils ne les prenaient pas assez au sérieux. Plus du quart des répondants avaient refusé de consulter un médecin ou ne voyaient pas la nécessité d’en consulter un, sauf si les symptômes s’aggravaient.

  La maladie d’Alzheimer n’est pas un vieillissement normal

 « Les symptômes de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées sont différents de ceux du vieillissement normal », dit Naguib Gouda, le nouveau chef de la direction de la Société Alzheimer. « Nous devons aider les Canadiens à reconnaître les symptômes pour ce qu’ils sont, à savoir les signes d’un trouble du cerveau qui affectera 1,1 million de Canadiens au cours des 25 prochaines années. Bien qu’il n’existe pas encore de remède, nous pouvons offrir un traitement qui pourrait ralentir l’évolution de la maladie, ainsi qu’une foule de renseignements pour aider les personnes à se préparer pour leurs besoins futurs. »

 Des conférences dans la région

La Société Alzheimer Chaudière-Appalaches offrira, à la population, des conférences « Grand public » en janvier 2012 soit le 25 janvier, à 19 h 30, à la résidence Château Bellevue à Sainte-Marie de Beauce. Celle-ci sera donnée par M. Marc Bordeleau, intervenant. Deux autres conférences auront lieu aux endroits suivants : à Laurier-Station, le lundi 30 janvier 2012 à 18 h 30, à la salle de l’Âge d’Or (salle club FADOQ Tournesol) au 121-A, St-André à Laurier-Station. La conférencière sera Mme Valérie Audet, intervenante et formatrice. Tandis qu’à Saint-Gervais, Mme Geneviève Lafortune, intervenante, donnera une conférence le 30 janvier 2012, à 19 h, à la Salle de l’Âge d’Or (salle no 1) au 239, rue Principale à Saint-Gervais.

Pendant le Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, La Société Alzheimer encourage la population à faire face à la maladie d’Alzheimer et aux maladies apparentées en se rendant sur le site Web de sa campagne Regardez les choses en face! Renseignez-vous pour connaître les faits, à l’adresse http://regardezleschosesenface.ca/ Ils y trouveront davantage de renseignements sur la maladie et ses signes précurseurs et pourront télécharger la liste de vérification Comment se préparer à un rendez-vous médical. Le site contient également des témoignages poignants d’aidants et de personnes atteintes de la maladie, qui disent ce qu’un diagnostic précoce a signifié pour eux.

Et n’oublions pas, pendant le Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer… Regardez les choses en face! Renseignez-vous pour connaître les faits.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo