Ajoutez ce site comme page de démarrage

CAMPAGNE 2011 DU FCHBE

Échographe obstétrical : un besoin

Par: Joffre Grondin

Si le courant passe aussi bien avec la population qu'entre la présidente d'honneur, Mélanie Morin et la Dre Déry, on va l'avoir l'échographe.

Les futures mamans de la région vont dire « enfin »! en choeur. Cette seizième campagne de financement 2011 de la Fondation du Centre hospitalier Beauce-Étchemins vise à amasser des fonds – on vise 300,000 $ – dont les premiers 200,000 $ iront en priorité à l’achat d’un échographe obstétrical.

Sur les quelque 800 bébés qui naissent au CHBE chaque année, seulement 20 % des mères peuvent avoir leurs échographies à Saint-Georges. Les autres doivent se rendre à Québec à quelques reprises, ce qui est contrariant pour des raisons faciles à imaginer , que ce soit en temps, en travail, en transport, en gardiennes ou autres. Rappelons qu’il y a deux échographies minimum pour une grossesse.

Le thème choisi est de circonstance et optimiste à souhait :  « Aidez-nous à ouvrir les yeux sur les beautés de notre monde ».  Avouant avoir été un peu « surprise au début » d’avoir été approchée, on pourrait difficilement souhaiter mieux comme présidente d’honneur que madame Mélanie Morin, jeune femme d’affaires, designer et directrice générale d’Atelier Excel en plus d’être mère deux fois.

Le président de la fondation, Claude Desjardins, semble poser un regard admiratif sur la présidente d'honneur. Avec raison.

La présidente, note que « devoir se déplacer à l’extérieur pour passer ses échographies n’est pas toujours facile. Avoir ce service ici, chez nous, importe vraiment pour les familles de notre communauté » Elle rajoute aussi que « c’est plus sécurisant ».

Trois nouvelles gynécologues

Le Dr Jacques Bélair, en poste depuis longtemps, sera heureux d’accueillir trois nouvelles collègues, deux en septembre 2012 et l’autre en 2013. Il se réjouit qu’après 10 ans d’attente, les efforts de recrutement aient réussi.

Pour sa part, la directrice générale du Centre de santé et de services sociaux de Beauce, Huguette Giroux, admet que les nouvelles recrues « viennent en lien avec les appareils avec lesquels elles ont été formées ».

Monsieur Claude Desjardins, le président de la fondation confirme, un peu pince-sans-rire, avec une comparaison de style hockey, « on a mis la main sur les joueurs là, mais il faut leur fournir l’équipement ».

Claude Desjardins, président de la fondation, Huguette Giroux, dg du CSSSB, Mélanie Morin, présidente d'honneur et dernière mais non la moindre, la Dre Léry

La docteure Déry, pédiatre, arrivée stéthoscope en main ou au cou, de toute évidence entre deux patients, s’excuse de son retard, échange quelques mots avec Mélanie. Il est évident que le courant passe entre les deux femmes. Lorsqu’elle prend la parole, elle déclare entre autres que l’échographie est « devenue un outil essentiel pour toute grossesse, pour identifier toutes sortes d’anomalies », mais au-delà des mots, il est évident que cette femme est ce qu’on appelait autrefois « un bon docteur ».

Beauce Magazine, vous le savez, s’adresse particulièrement aux aînés. C’est pourquoi, pour nous, l’achat de cette machine veut dire une plus grande sécurité, un meilleur suivi pour la grossesse de nos filles, ces petites filles qu’on a transportées, changées de couches, qu’on a vu partir pour l’école, qui nous ont apporté tant de moments de bonheur et qui sont maintenant des femmes qui reprennent le cycle sans fin de la vie.

Position ferme, donnons généreusement

Cependant, délaissant les arguments parfaitement défendables qui affirmeraient que le gouvernement garroche des subventions à tour de bras partout et qu’il devrait… Nous comprenons très bien cela, mais ce n’est pas le moment.

C’est pourquoi, nous considérons que ces trois nouvelles gynécologues – qui sortent à peine de l’université, donc qui pourraient être de l’âge de nos enfants – ont eu raison d’insister pour avoir cet équipement indispensable, que notre communauté aurait dû avoir depuis des années.

Il y a quelque part des grands-mamans et des grands-papas très fiers de ces trois petites-filles, en plus des parents.

Pour savoir ce que ça vaut un petit bébé âgé d’une heure ou deux, en santé et toutt toutt correct, rien de tel que d’en tenir un comme parent ou grand-parent. Le temps vous accorde un pétale d’éternité.

Nous n’en ferons pas une habitude, soyez-en sûrs, mais nous vous invitons à donner généreusement. Si vous croyez que cela peut aider, envoyez cet article à vos amis en copiant le lien de cette page http://beaucemagazine.com/?p=3907

Il est plus que grand temps que les échographies se fassent à Saint-Georges.

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo