Ajoutez ce site comme page de démarrage

On se prépare pour le 275e anniversaire de Saint-Joseph

Une ville fière de ses aînés

Après avoir obtenu le titre de «capitale culturelle de la Beauce», Saint-Joseph-de-Beauce tient le cap et se penche sur le besoin de ses aînés afin qu’ils se sentent heureux et en sécurité dans cette municipalité de plus de 4 500 résidents.

Situé à mi-chemin entre la frontière états-unienne et la Capitale nationale du Québec, Saint-Joseph-de-Beauce s’est toujours démarqué par son attrait pour l’histoire avec ses archives riches en données intéressantes, la musique et l’entreprise des Pianos Bolduc, les arts en général, avec son musée Marius-Barbeau et son théâtre de l’hôtel de ville et c’est aussi le chef-lieu du district judiciaire de Beauce, le siège du CLD Robert-Cliche bref, municipalité dynamique qui soulignera, l’an prochain, son 275e anniversaire de fondation.

Michel Cliche, Un maire fier de sa ville dont la réputation dépasse largement les frontières de la Beauce.

 Le Beauceron qui prend pied

En effet, fondé en 1737,   les habitants de Saint-Joseph, en 1775,  n’hésitent pas à aider le général américain Benedict Arnold et ses troupes lors de leur passage pour aller attaquer Québec. C’était une façon bien beauceronne de se venger de l’armée britannique qui a pillé et incendié les fermes de leurs parents de la Côte-de-Beaupré, lors de la Conquête de 1760.

En 1790, 813 habitants peuplent la paroisse. Le chemin Royal en bordure de la rivière avec ses maisons de ferme n’est à l’époque qu’un rang de colonisation qui deviendra une route internationale en 1830. Encore à ce moment-là, le village n’est qu’un hameau qui regroupe autour de l’église une dizaine de maisons, magasins, auberges, boutiques et bureau du notaire, même si la population de la paroisse atteint pourtant 2 000 âmes.

La pétanque

Aujourd’hui, en parcourant le cœur de Saint-Joseph de Beauce, on découvre la beauté de son église, l’élégance de son presbytère, la chaleur de son musée, le charme de ses vieilles maisons, l’accueil de sa population et, il faut bien le reconnaître, l’intérêt que l’on porte aux aînés avec, entre autres, 16 jeux de pétanque sur un terrain bien éclairé, près du restaurant Capri.

 

Les jeux de pétanque, que l’on a inaugurés en 2009, font la fierté de Saint-Joseph car c’est un sport qui connaît de plus en plus d’adeptes.

 Certains vous diront que ce sont les Joselois qui ont inventé la pétanque, vous pouvez les croire, mais nous avons appris que ce jeu a été introduit en France lors de la conquête des Gaules, mais c’est surtout au début des années 1900, que ce jeu a été reconnu et qu’il est parvenu jusque chez nous.

Si les 45e championnats du monde seniors ont eu lieu en Turquie octobre 2010, peut-être qu’un jour, en 2012, les 47e championnats pourraient avoir lieu dans la Beauce !

Le centre communautaire sera bientôt plus facilement accessible grâce à l'installation d'un ascenseur.

Un ascenseur pour le centre communautaire

Le maire de Saint-Joseph, un retraité de l’enseignement, est maire de Saint-Joseph et il se préoccupe de préserver non seulement du statut enviable de capitale culturelle de sa municipalité, mais aussi de s’assurer que les aînés de sa ville y soient heureux.

Pour Michel Cliche il est important que les aînés puissent avoir un accès facile à tous les bâtiments qui offrent divers services.  La municipalité va donc aller en appel d’offres pour l’installation d’un ascenseur dans l’édifice de quatre étages du centre communautaire qui abrite déjà, entre autres, le Cercle des fermières et la FADOQ.

Une image à s’approprier

Le maire M. Michel Cliche et les membres de son conseil municipal ont profité de la séance de conseil du 11 avril 2011  pour dévoiler le logo et la nouvelle image promotionnelle dont s’est dotée la ville.

« Saint-Joseph est perçue à la base comme une ville à vocation culturelle avec un cachet patrimonial, mais c’est plus que cela. Saint-Joseph, c’est aussi une communauté dynamique, une ville qui évolue, tournée vers l’avenir. À l’aube des fêtes du 275e, la ville se refait une beauté. Comme l’histoire de demain commence aujourd’hui, nous avions une volonté de projeter une image attrayante. C’est le mandat que nous avons confié à une firme spécialisée, qui nous a proposé le slogan ‘’C’est ma ville, c’est mon chez moi, je suis Joselois’’, que nous avons adopté. Nous le trouvons représentatif de ce que nous voulons être comme ville, car même si on n’est pas Beauceron, on peut être Joselois!», a commenté le maire Michel Cliche.

Le 275e anniversaire de Saint-Joseph

Bien entendu, comme Saint-Joseph-de-Beauce ne fait jamais rien comme les autres, on se prépare à des fêtes grandioses l’an prochain pour souligner le 275e anniversaire de la municipalité.

Des fonds sont prévus pour cet anniversaire et on sollicite aussi les paliers gouvernementaux.

Le comité du 275e anniversaire est sous la présidence de M. Fabien Giguère. Précisons que le comité est à la recherche de photos.  Si vous en avez dans votre grenier,  vous pouvez  les apporter à l’hôtel de ville et, après les avoir numérisés, on vous les remettra.

Le Théâtre de l’hôtel de ville

Au dessus des bureaux de l’hôtel de ville, on retrouve une belle salle de théâtre de 300 places où depuis l’an dernier, les Productions Solange Thibodeau y présentent du théâtre d’été. 

Le maire Michel Cliche, entouré de Solange Thibodeau, des productions du même nom et de Line Perreault, une auteure à l’imagination fertile.

Construit en 1937, l’hôtel de ville de Saint-Joseph abrite, au deuxième étage, le théâtre, climatisé, qui peut accueillir 300 spectateurs

 Pour 2011, on propose «Mon ami Zen»,du 25 juin au 30 juillet 2011, un texte de Line Perreault, une auteure de chez nous, qui depuis 20 ans use de son imagination et de son habileté à jouer avec les mots pour provoquer des rires un peu partout au Québec… et même en France. 

 Du 4 août au 3 septembre 2011, ce sera au tour de «l’Intrus», d’Yves Amyot, une pièce qui a obtenu un succès partout où elle a été présentée.

Le maire, Michel Cliche, se dit très heureux de voir ce théâtre revivre surtout qu’il y a une climatisation adéquate et qu’il est facilement accessible, au coeur de la Beauce,

Festival des moissons

Parmi les nombreuses activités qui se déroulent chaque année, on peut mentionner la Fête des moissons qui se tiendra les 10 et 11 septembre 2011, et qui regroupe plus de 65 exposants.

Des producteurs ou transformateurs de l’industrie agroalimentaire vous feront découvrir les produits du terroir. Des artistes en arts visuels et des artisans passionnés vous présentent leur savoir-faire. L’entrée est gratuite.

Depuis déjà quelques années, la municipalité de Saint-Joseph-de-Beauce, est prête à employer la piste cyclable de plus de 32 kilomètres en Robert-Cliche, qui reliera la Nouvelle-Beauce à la MRC Beauce-Sartigan.

Parmi les autres dossiers qui tiennent à cœur au maire Michel Cliche, mentionnons la réalisation de la piste cyclable en Robert-Cliche afin de relier le nord et le sud de la Beauce pour favoriser les échanges entre tous les Beaucerons tout en encourageant l’activité physique.

 On peut visiter le site de la ville de Saint-Joseph avec le lien suivant : www.ville.saintjosephdebeauce.qc.ca/

 On peut également en apprendre plus sur le Théâtre de l’hôtel de ville en allant sur le site des Productions Solange Thibodeau : http://www.productionssolangethibodeau.com/

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo