Ajoutez ce site comme page de démarrage

SOLDATS D'HIER, SOUVENIRS D'AUJOURD'HUI

« Patrimoine Militaire Beauceron »

Une petite conversation avec Colomb Talbot, vous fait découvrir une mine de renseignements

Une petite conversation avec Colomb Talbot, vous fait découvrir une mine de renseignements

La Légion royale Canadienne Filiale La Beauce (Québec No.249), en collaboration avec la Société historique Sartigan, est fière de vous présenter l’exposition « Patrimoine Militaire Beauceron » qui se tiendra au 4e étage du Centre culturel Marie-Fitzbach, 250,18e rue à Ville de Saint-Georges, du 3 juillet au 29 septembre 2013. 

Il y a de très nombreuses années, ce communiqué nous serait parvenu par une estafette, peut-être à cheval, qui aurait salué en remettant un pli scellé. Il y a longtemps, mais moins longtemps, le militaire chargé de transmettre le message serait descendu de sa moto ou de sa jeep.

Il y a un peu plus d’un demi-siècle, l’opérateur d’un matériel de communication de dimensions impressionnantes aurait dû décoder le message avant de le remettre, sans oublier le salut règlementaire, « le corps raide et les oreilles molles » comme disait mon paternel.

Les estafettes sont disparues, et le terme civil est maintenant agent de liaison. Sans oublier le passé, il faut vivre avec son temps. L’invitation est donc parvenue par courrier électronique et s’est subrepticement glissé dans la boîte de réception de Beauce Magazine, avec un léger « ding » pour saluer.

L’invitation était signée par l’Officier aux relations publiques de la Légion royale canadienne Filiale La Beauce (Québec No.249), Yvon Thibodeau, dont on ignore totalement s’il avait le corps raide et les oreilles molles en envoyant le message.

Un autre monde

On sait que les politiciens de tous les temps, ont sans vergogne envoyé des soldats à la mort. C’est évidemment plus que déplorable, mais il ne faut surtout pas oublier que lorsque les hordes de Ghensis Khan déferlaient sur l’Europe, ou qu’un détraqué comme Adolf Hitler et ses sbires mettaient la civilisation à feu et à sang, des militaires ont répondu de tout temps à l’appel du devoir pour défendre ce qui valait la peine de l’être, leurs valeurs profondes, leurs proches et leur mode de vie.

Beaucoup y sont restés, beaucoup sont heureusement revenus. C’est pourquoi on peut comprendre, pour citer l’Officier, qu’un « hommage est également rendu à quelques Anciens Combattants, qui ont fait le sacrifice de leur vie, afin que nous puissions vivre dans un monde libre ».

Vraiment beaucoup à voir !

Vraiment beaucoup à voir !

Le monde militaire est un monde en soi, une façon de fonctionner qui est très loin du monde civil. Il est évident qu’une personne qui a côtoyé ce monde un peu à part comprend plus facilement l’attachement émotif qui est rattaché même aux objets familiers, dont certains loin du monde civil, mais n’importe qui peut prendre plaisir à découvrir des objets qu’on ne voit souvent que dans des films.

Une collection d’objets rares

Après un travail de recherche qui a porté ses fruits, on a rassemblé plusieurs dizaines de photographies et d’objets ayant appartenu à nos militaires, qui vous feront découvrir quelques aspects des missions effectuées par ces derniers dans divers endroits de la planète.

Des médailles aux «puttees», bandes molletières qui s’enroulaient autour des chevilles, des photos aux habits de cérémonie, des drapeaux aux casques et aux armes, il y a beaucoup à voir. Les personnes sur place se feront un plaisir de vous renseigner. Mentionnons monsieur Colomb Talbot, une mine de souvenirs et de connaissances sur le sujet.

Voir et lire

Plusieurs documents sont à la disposition du public. Ne manquez surtout pas de lire l’historique de la sonnerie aux morts. Je vous garde la surprise, car l’histoire a vraiment un beau punch.

Où et quand

Les heures d’ouverture sont les suivantes : du mardi au dimanche de 13 h à 17h ; fermé le lundi.

Les organisateurs vous souhaitent une cordiale bienvenue.

Notez que l’entrée est gratuite.

L’ouverture officielle aura lieu le 11 juillet 2013, à 19 h 30, dans la salle 4 de la Société historique Sartigan (Centre culturel Marie-Fitzbach)

Informations : Yvon Thibodeau, Officier aux relations publiques Tél. : (418) 228-2585

Légion royale canadienne Filiale La Beauce (Québec No.249)

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo