Ajoutez ce site comme page de démarrage

QUELLE EST LA RELATION ?

Le Père Gédéon et mourir dans la dignité

Par: Joffre Grondin

Très belle photographie imprimée sur toile que l'on retrouve à la Maison Dupuis, qui accueille le Père Gédéon

Si vous passez à Sainte-Marie, il y a, sur la rue Notre-Dame, la Maison Dupuis. Et dans cette maison, différents souvenirs du père Gédéon. Ce personnage était apprécié de façons fort différentes dans la province. En Beauce, à l’époque, on ne savait trop si le personnage riait des Beaucerons, ou les appréciait.

Nous savons maintenant qu’au-delà du personnage, il aimait profondément la Beauce et les Beaucerons pour leurs valeurs profondes.

Comment se fait-il que le musée du père Gédéon se trouve à cet endroit ? Vers la fin de sa vie, Doris Lussier, alors qu’il perdait la bataille contre le cancer, avait parlé à son fils Pierre de léguer son personnage à un musée de la Beauce. Après la mort de son père, le fils fit donc le tour des musées de la Beauce et découvrit un endroit qui ressemblait au style de maison où habitaient les parents de Doris Lussier à la maison Dupuis à Sainte-Marie.

Habit et club de golf. Il prenait un grand plaisir à montrer le très spécial putter aux dames.

Et après tout, gros cultivateur et maire de Saint-Gérard, le père Gédéon devait avoir une maison confortable.

La maison Dupuis est meublée avec ce que seulement les riches de l’époque pouvaient se payer. Les meubles font partie de l’héritage de la maison Dupuis et le père Gédéon est comme arrivé pour l’habiter. La visiter, c’est un peu entrer dans l’intimité du personnage de Doris Lussier.

Quand Doris Lussier se transformait en Père Gédéon, il entrait dans la peau de son personnage en enfilant le costume et en se maquillant lui-même (vous pouvez voir les instruments de son art au musée) pour être totalement habité par son personnage. Il le demeurait tant qu’il ne se glissait pas hors du costume.

Mourir dans la dignité

L’histoire a montré que le personnage que Doris Lussier,  avocat, écrivain, philosophe et artiste, avait créé était quelqu’un qui en se positionnant dans le passé était en fait en avance.

Humour, amour, érotisme et euthanasie

Il y a un texte dans le coin d’une pièce qui attire l’attention. C’est le dernier paragraphe qui attire le plus l’attention.

L’EUTHANASIE signifie « bonne mort », « mort douce et sans souffrance ». Il en a parlé, il l’aurait souhaité. Cet homme digne voulait l’être jusqu’au bout de son long parcours. Son discours philosophique possédait une longueur d’avance sur celui de la législation. Doris Lussier a connu une mort qui ne faisait pas partie de sa vie. C’est… un long cancer qui l’a emporté.

Le philosophe derrière le personnage

Côté lourd

Vous pouvez voir ici ce qu’il pensait de la mort dans un texte qui est encore très actuel, et qui vaut la peine d’être lu, La mort vivante  que l’on retrouve dans une collection ici

http://agora-2.org/biblio/mort.html  N’oubliez pas de revenir pour le Côté léger.

Côté léger

La place avec Demrise. Vous vous rappelez de Demrise j'espère!

Pour terminer dans le style du Père, d’après Gédéon le Christ est né… il vous faut absolument voir ça httpv://www.youtube.com/watch?v=UY97vpaXVoE

Mentionnons le travail de Pauline Jacques Vachon. Elle s’est impliquée à fond dès 1996 pour ce musée ouvert l’année suivante dans la maison Dupuis. La maison abritait également l’embryon du musée de l’Aviation qui a récemment pris une fulgurante expansion grâce notamment à l’acharnement créatif constant de cette dame.

La maison Dupuis est située au 640, rue Notre-Dame Sud, Sainte-Marie, en Beauce.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]