Ajoutez ce site comme page de démarrage

28e SALON DES ARTISTES ET ARTISANS

Ça ne dure que trois jours !

Par: Joffre Grondin

La coordonnatrice de l’événement, Lise Thibodeau, a fait sourire tout le monde, y compris le député Robert Dutil, en arrivant avec un escabeau et en y grimpant en un éclair ; « il faut que tout le monde me voie », a-t-elle lancé.

Le vernissage du 28e salon des Artistes et Artisans de Beauce a eu lieu ce vendredi au Centre culturel Marie-Fitzback à Saint-Georges. Avec un total de 41 artisans, cette année, c’est la plus importante en région dans le genre. Sous la présidence d’honneur de Geneviève Bilodeau, joaillière, les exposants, dont treize nouveaux participants cette année, vous offrent les produits de leur créativité.

Si vous avez un ou des échanges de cadeaux, c’est le lieu idéal pour y trouver un objet unique, entre 10 et 25 dollars, ce qui est généralement le montant consacré. Du chocolat aux « casses de poil », le choix est immense. Évidemment, si vous voulez faire un cadeau de choix à quelqu’un que vous aimez ou appréciez, c’est l’endroit. Vous pouvez trouver des oeuvres d’art entre 12 et 1200 dollars de tous les genres.

Samuel Rodrique, un jeune artiste forgeron de Saint-Éphrem. Tout un coq!

Quelqu’un légèrement maniaque prendrait le temps de classer les exposants par catégories et par couleurs, et découvrirait qu’il y a 9 peintres, dont 2 de peintures décoratives sur bois. Si vous aimez les bijoux, il y a 6 artistes qui vous feront littéralement jouir, chacun à leur façon. Ils sont répartis dans tout le troisième étage, qui n’a, avouons-le, jamais été aussi rempli.

Les tissus, tricots et cuirs (11) couvrent une panoplie quasi rigolote, allant des manteaux pour chiens, sacs en forme d’animaux, aux tabliers, chandails rigolos, tricots et tissages aux chapeaux en cuir, le tout de grande qualité. Le bois (4) est bien représenté avec tourneur, ébénisterie, stylos et plumes en bois, sans oublier le verre le métal (5). Vous ne pouvez pas manquer le coq, à droite en entrant dans la chapelle.

Yvon Thibodeau en conversation avec le représentant de la ferme JN Morin, des produits qui chatouillent les papilles. Yvon en a-t-il oublié de photographier?

Dans la catégorie « tout ce qui se mange et se boit » (5), on est gâté. Mentionnons une chocolaterie et des boissons alcoolisées à l’érable et vos papilles seront au rendez-vous. En comptant bien vous réalisez qu’il en manque un. Il n’est pas oublié, je ne suis pas sûr de la catégorie. Vous pourrez le classer vous-mêmes grâce au dépliant descriptif que vous trouverez sur place.

Que trois jours !

La coordonnatrice Lise Thibodeau et les membres du comité organisateur, Adoul Gabbour, président, Marie-Stella Morin, Michelle Bisson, Solange Thibodeau et Francine Vallée méritent des félicitations, que l’on doit étendre aux indispensables bénévoles qui gravitent autour de l’événement.

Jocelyne Larouche appelle son art de la peinture décorative. Elle est aussi très fonctionnelle. Il y a des plaques, des boîtes, des figures, des… choses que vous pourrez apprécier et peut-être acheter pour votre plaisir commun.

D’après l’achalandage du vendredi après-midi où l’on apercevait parents avec bébés en poussettes jusqu’aux ainés, on peut affirmer que l’événement sera un succès. Ne manquez pas votre chance d’aller y faire un tour. L’entrée est gratuite.

Des  » casses de poils  » qui sont vraiment beaux et qui peuvent durer une vie. Plusieurs modèles, plusieurs sortes de fourrures recyclées. Comme disait l’autre, c’est plus cher, mais c’est pas du bonbon.

On pouvait facilement constater que l’achalandage était constant pendant les deux premiers jours. Nul doute que les treize nouveaux exposants ajoutait une touche nouvelle, qui donnait une nouvelle ampleur au salon. Chacun apprécie les choses d’après son goût personnel. Certains sont fascinés par les bijoux, d’autres par les tissus, d’autres encore par les peintures. Certains ont une irrésistibles attirance pour le travail du métal ou du bois. Quelques uns sont presque attirés par tout et ne savent où donner de la tête.

Claudin Roy travaille le bois, ou plutôt une variété extraordinaire d’essence de bois à partir desquels il fait jaillir des petits chefs-d’oeuvre.

Les plumes en bois, fonctionnelles, de Claudin Roy. Elles sont décoratives et accrochent l’oeil instantanément.

Le salon est ouvert pendant trois jours seulement, les 23,24 et 25 novembre. Le samedi 24 de 9 h 30 à 18 h, et dimanche 25, de 9 h 30 à 17 h.

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo