Ajoutez ce site comme page de démarrage

Élu sans avoir mis les pieds dans son comté

Par: Rolland Bouffard

Cet homme s'appelle Henri Séverin-Béland.Savez-vous qui il est ?

On a fait un boucan suite à l’élection du 2 mai 2011, alors que des députés ont été élus sans même avoir mis les pieds dans leur comté pendant la campagne électorale…

Ce n’est pas un précédent au Canada. À l’élection fédérale de 1917, le Dr Henri Séverin Béland est élu par acclamation dans son comté de Beauce alors qu’il est en prison !

Jeune et fringant

Voici l’histoire du Dr Béland.

Né à Louiseville en Mauricie, il a habité le New Hampshire aux États-Unis où il s’est marié et s’installe par la suite à Saint-Joseph-de-Beauce où il devient maire à la fin des années 1890.

Il est élu député du parti Libéral de la circonscription provinciale de Beauce en 1897 et démissionne en 1902 pour se présenter député Libéral fédéral dans le comté de Beauce. Il sera réélu à chaque élection jusqu’en 1922 et nommé sénateur à la fin de son mandat en 1925. Il a servi sous les gouvernements de sir Wilfrid Laurier, Borden et Mackenzie King. Son successeur à titre de député de Beauce est l’entrepreneur forestier Édouard Lacroix élu à l’élection de 1925.

Selon la loi électorale canadienne, le Canada aurait dû avoir une élection en 1916. Toutefois, citant l’urgence de la Première Guerre mondiale, le gouvernement retarde l’élection à 1917.

Mariage et prison

Le ministre Béland étant devenu veuf, il fait la rencontre d’une noble Belge. Un projet de mariage s’étant concrétisé, il se rend en Belgique en compagnie de sa fille Jeannette pour la célébration du mariage. Pendant son séjour, les Allemands envahissent le pays. Il aura beau expliquer aux militaires qu’il est canadien, mais comme la loi sur la citoyenneté canadienne n’a été créée qu’en 1947, il est donc identifié comme étant Sujet britannique. Le ministre des postes canadien Béland est emprisonné à Berlin.

L’affaire crée tout un émoi au Canada. À l’élection du 17 décembre 1917, les électeurs de la Beauce réélisent par acclamation leur député prisonnier, répondant au désir exprimé par Sir Wilfrid Laurier. D’un commun accord tacite, les Conservateurs ne lui font pas la lutte étant donné les circonstances pénibles dans lesquelles est placé le député sortant.

Vers 1915. La jeune fille près des chiens est Annette Cogels, qui écrivait aussi sous le nom Anne de Mishaegen. Elle viendra en voyage de chasse dans le Maine, invitée d'Édouard Lacroix, qui connaissait son beau-père, le futur sénateur Henri Séverin-Béland, celui avec le chapeau.

La libération

Pendant près de quatre ans, il s’en suit un ballet diplomatique de discussions et de négociations de la part des autorités politiques et religieuses pour libérer le député prisonnier des Allemands.

Il sera libéré suite à un échange

Les journaux de l’époque rappellent que le Dr Béland a été libéré de prison grâce à des négociations avec le gouvernement, l’intervention du Vatican et du Pape Benoît XV. À la fin, chacun s’attribue le mérite du  succès de la libération du personnage.

Après sa libération de prison à Berlin, il est rapatrié à Londres avec sa fille Jeannette et  traverse l’Atlantique en bateau jusqu’à New York. De là en train jusqu’à Lévis et Saint-Joseph-de-Beauce où l’honorable Dr Béland, toujours accompagné de sa fille, est reçu par une foule enthousiaste venue l’accueillir lors d’une cérémonie religieuse et qui l’acclame en chantant un Te Deum d’Action de grâces.

Un homme très attendu

Album réalisé par le gendre

Un album de 174 pages réalisé par son gendre, M. Victor Mathieu, regroupe les articles publiés dans les journaux de l’époque entre 1915 et 1933, racontant les aventures et les activités du politicien.

L’album appartient à l’arrière-petit-fils du Dr Béland, Robert Dancy. Il est le garçon de Mimie (Flore) Mathieu Dancy, fille de Victor Mathieu et Jeannette Béland.

Au nom de son neveu Robert Dancy, Mme Johanne Charlebois qui habite la région de Toronto a prêté ce recueil de documents historiques sur les aventures de son grand-père à la Société du patrimoine des Beaucerons, le centre d’archives agréé de la Beauce.   http://www.spbbeauce.ca/

Cet article a été rédigé suite à la consultation du contenu de ce répertoire.

St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]