Ajoutez ce site comme page de démarrage

Près de 2 M$ pour la rénovation du pont Perrault

La mairesse de Notre-Dame-des-Pins, Lyne Bourque, en compagnie du député de Beauce-Sud, Samuel Poulin.

Par : Joffre Grondin

Québec accorde une aide financière de 1 902 283 $ à la Municipalité de paroisse de Notre-Dame-des-Pins pour effectuer des travaux majeurs de réparation à la structure du pont Perrault, un immeuble patrimonial classé depuis 2004. C’est ce que vient d’annoncer Samuel Poulin, député de Beauce-Sud, au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, du ministre des Transports, François Bonnardel, et de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. 

Pourquoi tant de ministres, pourrait-on se demander? C’est que le montant provient des trois. Et qu’il ne faut pas oublier que pour que ce résultat soit atteint, beaucoup de travail a dû être fait en amont, par les élus municipaux, avec notre député Samuel Poulin, pour établir une coordination avec un appareil gouvernemental qui n’est pas simple.

On additionne

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications s’est dite » très heureuse d’accorder une aide financière de près de 1,3 M$ pour la restauration et la mise aux normes du pont Perrault »; François Bonnardel, ministre des Transports « est fier d’ajouter 500 000 $ » et Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation a ajouté qu’au «  cours des dernières années, notre gouvernement a participé au financement du projet grâce à une somme totale de 144 000 $ ». (Les astucieux feront leurs calculs et déduiront que pour trouver comment a donné ce dernier ministère cette année, il s’agit d’additionner 1,3 M + 500 000 et ce qui est ajouté par les Affaires municipales, etc. est la différence entre 1 902 283 $ et 1,3 M + 500 000. Excitant sans bon sang! On s’peut pu!) 

La valse des millions fait parfois cet effet.

Samuel Poulin affirme avoir « travaillé fort au cours des derniers mois pour boucler le financement de cet important projet ». Le résultat est là, le pont couvert Perrault aura une nouvelle vie.

Pour sa part, Lyne Bourque, mairesse de Notre-Dame-des-Pins tient à « remercier notre député pour son appui constant dans l’obtention d’une aide financière très importante. Le pont est une infrastructure majeure pour Notre-Dame-des-Pins, la Beauce et le Québec. Par cet investissement, nous protégeons notre patrimoine et le rendons accessible pour tous. »

Revenant au pont

Le ministère des Transports a recommandé la fermeture du pont Perrault au printemps 2018, à la suite d’une inspection qui avait révélé des problèmes de structures. Peu de précisions techniques là-dessus. 

Photo de l’intérieur du pont Perrault à travers le grillage protecteur.

Ce pont couvert, inauguré en septembre 1929, présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale, qui repose sur sa représentativité en tant que pont de type Town élaboré. Quid ?

Que peut bien être un pont de type Town élaboré ? 

La plupart des ponts couverts du Québec sont construits selon cette technique en raison de sa simplicité et de sa solidité. Une brève consultation du répertoire du patrimoine culturel du Québec permet de trouver ceci.

Le pont Perrault présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale, qui repose sur sa représentativité en tant que pont de type Town élaboré. Cette technique, aussi appelée « Town québécois », dérive d’un modèle américain conçu par l’architecte Ithiel Town (1784-1844) et breveté en 1820. La structure Town se compose de fermes à treillis constituées de madriers qui s’entrecroisent à des angles variant de 45 à 60 degrés en formant de grands losanges. Les pièces de bois sont reliées par des chevilles. 

Photo de l’intérieur du pont par dessus le grillage. Photo : gracieuseté du vieux singe.

Au Québec, l’invention de Town a donné naissance à deux nouveaux types de charpentes, dont celui dit « Town élaboré » mit au point par les ingénieurs du ministère de la Colonisation et des Mines au tournant du XXe siècle. Les chevilles de bois sont ici remplacées par des clous, alors que les extrémités inférieure et supérieure des fermes à treillis sont fixées par deux rangées doubles de madriers — aussi appelées cordes — afin d’éviter une trop grande flexibilité. De plus, des poteaux verticaux sont ajoutés à la structure Town. 

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2005. 

On peut avoir d’autres informations ici : Répertoire du patrimoine culturel – Fiche du pont Perrault

La réhabilitation du pont Perrault permettra à la population de se réapproprier l’infrastructure. Le pont servira également à relier la piste cyclable ainsi que les différents sentiers pour la pratique de sports récréatifs, comme la marche, le quad et la motoneige. Les travaux débuteront à la fin du printemps et une ouverture est prévue à l’automne 2021.

La volonté du gouvernement du Québec de protéger les biens patrimoniaux se traduit dans ce soutien accordé à la Municipalité de paroisse de Notre-Dame-des-Pins.

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo