Ajoutez ce site comme page de démarrage

Marjorie Bourque reçoit une bourse de la Fondation Gabriel Lajoie

Gervais Lajoie, président de la Fondation Gabriel-Lajoie et Simon Mathieu du C.A. entourent Marjorie Bourque

Par Joffre Grondin

Fidèle à sa mission de supporter les jeunes dans la poursuite de leurs rêves, la Fondation Gabriel Lajoie verse une bourse de 500 $ à la jeune violoniste Marjorie Bourque. C’est avec un grand plaisir que le président de la Fondation, Gervais Lajoie a remis le montant à la musicienne le 19 avril. 

On peut parler de poursuite bien sûr, mais dans ce cas-ci, il faut ajouter réalisation. 

En effet, le jeudi 25 avril suivant au matin, la musicienne de 21 ans passe son examen final, qui prend la forme d’un récital, au Conservatoire de Montréal. Elle en ressortira avec un baccalauréat en musique et un diplôme d’artiste, ce qui correspond à une maîtrise. Un bel accomplissement. 

On pourrait devenir lyrique et invoquer un carrefour de vie, un grand tournant, une arrivée, mais aussi un départ, et d’autres belles images ; celles-ci devront passer très vite ou attendre à plus tard, car…

… car pas de répit pour Marjorie;  quelques jours plus tard l’attend Juilliard.  

Juilliard

En effet, il faut savoir que Marjorie Bourque a été choisie pour un stage d’une semaine, en mai, à la prestigieuse école privée Juilliard de New York. Elle y aura notamment des cours de présence sur scène et primordialement, rencontrera Ytzhak Perlman, considéré comme un des meilleurs, sinon le meilleur violoniste au monde. 

Marjorie Bourque a offert un mini, mais très apprécié, concert improvisé avec son violon Castagnieri de 1740.

Comment voit-elle cette rencontre? « Pas tellement de la technique. C’est sa philosophie qui m’intéresse, sa façon d’enseigner ». Il paraît que « c’est un professeur « très sage » », ajoute-t-elle, en précisant que monsieur Perlman l’éclairera sur la façon d’aborder certains passages techniques difficiles, et de comment concevoir et d’interpréter une pièce dès le départ. 

Évidemment, il y a des frais élevés pour un tel stage. Un concert, dont les billets se sont vendus en un éclair, donné à la chapelle de la bibliothèque Marie-Fitzbach en a payé une partie. La bourse de la Fondation Gabriel-Lajoie couvrira le reste, soit le stage lui-même, la nourriture, l’hébergement, et les déplacements.

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo