Ajoutez ce site comme page de démarrage

Philippe Couillard de passage à Saint-Georges

Par: Joffre Grondin

Gertrude Bourdon, candidate dans Jean-Lesage, Dominique Vien, candidate dans Bellechasse et Paul Busque candidat dans Beauce-Sud accompagnent Philippe Couillard du PLQ.

L’autobus de campagne du Parti libéral était garé au Centre de formation professionnelle Pozer jeudi 30 août. C’est accompagné de la candidate dans Jean-Lesage Gertrude Bourdon, de la ministre sortante Dominique Vien et du candidat local Paul Busque que le premier ministre du Québec Philippe Couillard a partagé son engagement de la journée avec les médias locaux et provinciaux, après avoir visité le Centre de formation professionnelle Pozer et rencontré élèves et enseignantes.

Il s’agit de cinq « mesures concrètes pour faciliter l’accès aux services et améliorer les conditions de travail de celles et ceux qui rendent ces services », a soutenu le premier ministre.

Pour bonifier l’offre de soins à domicile, 150 M$ par an étaient investis, ce sera 200 M$ qui seront injectés.

Proposer une formation plus attrayante aux préposés aux bénéficiaires, une formation dite duale, où la moitié de la formation est à l’école et l’autre en stages. Une vaste campagne sera mise sur pied pour valoriser leur métier. 

Un autre point est de revoir la composition des équipes de soin et améliorer leur milieu de travail. Il y a maintenant 21 projets-ratios en cours, certains le seront cet automne, dans la province. Ces projets servent à évaluer le nombre de préposés, d’infirmières et de médecins nécessaires à chaque équipe pour maximiser l’efficacité. Il faut donner suite à ces projets et appliquer les leçons tirées dans tout le Québec. 

Il faut arriver à 2 000 infirmières-praticiennes spécialisées (IPS) d’ici 2024, assure le premier ministre. Il y en a déjà 500 et 200 en formation. Le programme a du succès, car « les inscriptions de 2017-18 sont de 34 % plus élevées que les projections », informe Philippe Couillard. Cela fera tripler le nombre d’infirmières-praticiennes dans notre réseau; assouplir les règles encadrant leur pratique avec l’objectif d’accroître leur autonomie est l’étape à accomplir en collaboration avec le collège des médecins.  

Accès aux soins

Un cinquième point est d’assurer un meilleur accès aux médecins de famille et aux spécialistes. Des objectifs avaient été fixés dont l’échéance est le 31 décembre. Une proportion de 85 % de la population devait avoir un médecin de famille à ce moment. Or, depuis un certain temps on plafonne à 80 %. Il y a « un ralentissement dans la cadence ». L’objectif pourrait donc ne pas être atteint. « La loi 20 s’appliquera donc tel que convenu dès le 31 décembre prochain », tranche Philippe Couillard. 

Ce qui veut dire des pénalités pourrait être imposé aux médecins.

Monsieur Couillard va encore plus loin. 85 % ne sont pas suffisants, il faudra 90 %, et non seulement ces 90 % devront être inscrits, mais rencontrés et suivis à 95 %.

Gertrude Bourdon

Pressentie comme ministre de la Santé dans le deuxième gouvernement Couillard, Gertrude Bourdon a eu un barrage de questions de la presse nationale.

L’enquête administrative

Monsieur Couillard a réitéré sa confiance en Paul Busque, en ajoutant que celui-ci avait « très bien servi les citoyens de Beauce-Sud et qu’il veut continuer à le faire, » et concluant que « les meilleurs juges de ces choses-là sont les citoyens ». 

Paul Busque rappelle simplement qu’il a offert son entière collaboration dès le début, « et c’est ce que je fais », précise le député sortant. « Des vérifications sont faites sur la gestion de mon bureau » et « il n’y a rien d’autre dans ce dossier-là ». 

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo