Ajoutez ce site comme page de démarrage

Investiture de Paul Busque

Par: Joffre Grondin

Pierre-Luc Daigle  candidat libéral dans Lotbinière-Frontenac, Robert Dutil, ancien député libéral de Beauce-Sud, Paul Busque, député de Beauce-Sud et candidat libéral, Myriam Taschereau candidate libérale dans Beauce-Nord et Carlos J. Leitão, député de Robert-Baldwin et ministre des Finances.

C’est en présence du ministre des Finances Carlos J. Leitão, de son prédécesseur Robert Dutil, et d’une foule de sympathisants que Paul Busque a tenu son investiture en tant que candidat officiel du Parti libéral du Québec dans Beauce-Sud, la veille du déclenchement officiel des élections générales.

Le ministre Leitão a ouvert le bal en résumant les actions du gouvernement libéral avec conviction. « L’économie va très bien… on a mis la maison en ordre… on a dit qu’on allait équilibrer le budget et on l’a fait… la cote de crédit est très bonne… nous sommes prêt à améliorer la qualité de vie des Québécois » a soutenu, en essence, le ministre. 

M. Leitão a décrit le candidat libéral de Beauce-Sud, comme « persévérant, déterminé et tenace » dans les différents dossiers dont il s’est occupé.

Énumérant les différentes réalisations durant son mandat, Paul Busque a maintenu avoir travaillé en collaboration avec tous les acteurs du milieu depuis le 9 novembre 2015. Pour l’ouverture de l’autoroute 73, il mentionne avec franchise que « c’est principalement Robert [Dutil] qui a fait le travail, moi j’ai eu le plaisir de l’annoncer. »

« Je suis fier de dire haut et fort que mon engagement premier est envers les gens de Beauce-Sud » a déclaré Paul Busque, en souhaitant « obtenir un second mandat afin de continuer à mettre tous les efforts nécessaires envers les gens et les entreprises de notre communauté. »

Dur à battre comme moyenne

Robert Dutil, pour sa part, dit vivre sa quatorzième élection et en avoir gagné 12 sur 13. « Claude Morin le sait très bien », lance Robert Dutil à celui-ci, provocant le rire de la salle. C’est en effet Claude Morin, maintenant maire de Saint-Georges qui, en 2007, a été le seul à ravir le comté aux libéraux, qui ont détenu la députation depuis 1979 jusqu’à aujourd’hui.

M. Dutil a, malgré tout, exhorté les troupes libérales à ne pas tenir le comté pour acquis « dans la ferveur du lancement de notre campagne ». « Sur les douze qu’on a gagnés, il y en a six qu’on a été chercher dans le fond du baril, avec le travail de notre organisation. »  

Il faut travailler fort, car « ce n’est pas gagné d’avance », conclut-il.

Les troupes semblent donc gonflées à bloc pour la course.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo