Ajoutez ce site comme page de démarrage
Pub de PaulBusque

Santé, aînés et proches aidants en tête de liste, affirme Samuel Poulin

Par: Joffre Grondin

Le candidat de la CAQ dans Beauce-Sud, Samuel Poulin, en compagnie de Marguerite Blais, ex-ministre des aînés et candidate dans Prévost.

La candidate de la CAQ dans Prévost, Marguerite Blais, ex-ministre des Aînés et porte-parole de premier plan pour la cause des aînés et des proches aidants au Québec était en compagnie de Samuel Poulin, candidat dans Beauce-Sud pour une tournée qui les a menés au CHSLD L’Assomption, le Manoir du Quartier, la Résidence l’Oiseau Bleu, la Roselière à Notre-Dame-des-Pins et au parc Veilleux où a eu lieu la conférence de presse. 

Madame Blais explique la double raison de sa venue. 

Une assemblée nationale balancée.

« Je considère que Samuel Poulin représente vraiment l’avenir du Québec », lance-t-elle. De son côté, elle sort de sa retraite et réintègre la politique pour combattre l’âgisme. Ce n’est pas « parce qu’on arrive à un certain âge qu’on ne sert plus dans la société. Il y a 90 % des personnes âgées qui vivent à domicile et paient des taxes, des impôts, consomment des biens de culture, de loisirs… » explique l’ex-ministre qui fait le lien avec l’Assemblée nationale où « on doit avoir ce spectre-là, des plus jeunes aux personnes plus âgées, pour balancer en quelque sorte ». 

« On a fait de belles choses ensemble »

La seconde raison puise dans la mémoire, les bons souvenirs, les réalisations durables pour le milieu, et une première au Québec. « On est dans le premier parc intergénérationnel du Québec, quand on a mis en place les municipalités amies des aînés », rappelle madame Blais qui était ministre des Aînés à cette époque. 

Marguerite Blais, ex-ministre des Aînés en compagnie de Roger Carette, ex-maire de Saint-Georges.

Marguerite Blais tient à « rendre hommage » au maire de l’époque, Roger Carette, « pour tout ce qu’il a fait pour les gens de la Beauce ». Elle poursuit en précisant que « c’est vraiment M. Carette qui a eu cette idée que les aînés puissent partager avec les plus jeunes, puis je crois que c’est comme ça qu’on doit voir la société, partager avec les plus jeunes. » 

Notons que « monsieur le maire » comme l’appelle toujours madame Blais est un franc supporteur de Samuel Poulin.

Une politique nationale des proches aidants 

Marguerite Blais est reconnue pour son implication pour les aînés. « Si je suis revenue en politique, c’est parce que le chef de la CAQ a accepté de développer une politique nationale des proches aidants. » C’est ce qui la rapproche de Samuel Poulin, avec qui elle affirme discuter « ensemble régulièrement de l’importance d’un soutien adéquat pour nos aînés et nos proches aidants. »

Samuel Poulin est convaincu que la réforme Barrette est loin de satisfaire les besoins de nos aînés. 

Engagements 

Au cours de la prochaine campagne électorale, la CAQ proposera un plan ambitieux pour prendre soin des aînés et des proches aidants dont : la qualité de vie dans les centres d’hébergement, le maintien à domicile plutôt que l’hébergement en centres de longue durée, un répit fiscal pour les aînés qui possèdent leur propriété, en abaissant les taxes scolaires, et finalement, aider davantage les groupes communautaires qui viennent en aide aux personnes âgées en difficulté.

« Nous recevons un appui massif des aînés envers le CAQ partout au Québec en vue du 1er octobre », affirme Samuel Poulin, qui, « tout en ne tenant rien pour acquis », est « confiant d’obtenir un appui important de la population ». 

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

Pub Paul Busque