Ajoutez ce site comme page de démarrage

Lise Bernard présente : Espoir et Résilience

Par: Joffre Grondin

Lise Bernard devant Rêver grand, une de ses oeuvres.

Au deuxième étage du Musée Marius-Barbeau, une quinzaine de tableaux vous attendront jusqu’au 1er avril ; c’est là que l’artiste Lise Bernard présente Espoir et Résilience. On pourrait presque penser que la salle a été faite spécialement pour cette exposition. En sortant de l’ascenseur, la salle est à votre droite. N’entrez pas tout de suite. 

Il vous faut un point de référence.

Alors vous vous avancez au comptoir devant vous et vous avez toutes les chances de vous retrouver devant une jeune femme souriante. Le 14e tableau se trouve sur le mur derrière elle.

Regardez-le attentivement. Les autres sont aussi « beaux, inspirants, impressionnants, etc. ». L’œuvre est magnifique, mais, pas plus que les 13 autres. Cependant, c’est elle qui vous donne votre point de référence, car l’environnement est différent de la salle d’exposition où tout est conçu pour permettre au visiteur de profiter du maximum des œuvres.

Porteuses d’humanité, 14e tableau, situé à l’extérieur de la salle d’exposition.

Entrons !

Quand vous pénétrez dans la salle, vous vous sentez accueillis. Vous venez de pénétrer dans un petit coin d’univers, créé pour vous, où les autres créations vous observent sans couleur dire. Comme le disait dramatiquement le présentateur d’une vieille série télévisée, « vous venez d’entrer dans la cinquième dimension ».

Pas de panique, vous pouvez en sortir quand vous voulez. Laissez-vous aller et permettez à votre esprit d’entrer en symbiose avec chacun de ces petits mondes encadrés.

Cependant…

Comme vous n’y êtes pas encore, car vous lisez ce texte, permettons-nous d’être un peu plus descriptifs. Il s’agit donc de 14 tableaux réalisés entre 2006 et 2017, des acryliques sur toile ou sur bois qui utilisent des techniques mixtes tels collage de fils et fibres de coton, sable, fils métalliques, mortier souple, coquillages, verre vitrail, etc.

Espoir et Résilience

Il ne s’agit évidemment pas de l’œuvre complète de Lise Bernard durant ces années ; les compositions ne suivent pas un ordre chronologique, mais sont disposées avec beaucoup de soin, et sont reliées par le double fil conducteur de la quête intérieure de l’être humain et sur le phénomène de résilience des femmes, des individus et des peuples. Elles expriment « la force qu’il y a à l’intérieur de l’humain ».

Inspiration et quasi-voyance

D’après l’artiste, ces toiles sont la résultante de l’inspiration ; il n’y a aucune planification. L’œuvre terminée, « c’est une surprise de voir ce que je portais en moi », révèle l’artiste.

Les bouleversements au niveau de l’individu et ceux au niveau de la planète se rejoignent, et invitent à prendre conscience de la force intérieure qu’il y a en chacun de nous, plus particulièrement celle des femmes d’ici et d’ailleurs qui, à travers l’histoire se font porteuses et gardiennes de l’humanité.

Pour donner un exemple, prenons la première toile intitulée Demain. Avec la déferlante du mouvement  #MeToo  #MoiAussi de l’automne 2017 qui se poursuit avec #EtMaintenant, le tableau Demain, réalisé en 2015 et le texte qui l’accompagne sont d’une criante actualité.

Il y en a d’autres, à vous de les découvrir. N’oubliez pas les textes.

 « J’ai vu des choses… »

En terminant, permettons-nous de reproduire une partie du texte que Lise Bernard a écrit pour présenter Espoir et Résilience.

« Pour moi, la peinture est à la fois un moyen de m’exprimer, de témoigner de mon époque et de m’engager socialement. Des années en éducation, des expériences marquantes en aide humanitaire et des rencontres troublantes en sol haïtien, indien et africain ont nourri chez moi un intérêt marqué pour “l’Autre”, qu’il soit d’ici ou d’ailleurs. »

« Au cours de la dernière décennie, j’ai été particulièrement interpellée par les grands bouleversements se déroulant sur la planète. Des voyages m’ont aussi permis d’apprivoiser des cultures fort différentes. Enfin, j’ai été témoin de véritables secousses à l’échelle individuelle. Chaque expérience m’a amenée à me questionner sur les aspirations profondes de l’Humain et sur l’extraordinaire force vive intérieure qui l’anime. »

« Les tableaux proposés sont inspirés de ces “voyages” avec ou sans passeport “au bout du monde”, de ces grands bouleversements à l’échelle planétaire et individuelle : sort des femmes, printemps arabe, migrants, attentats, deuils, etc. »

À propos de l’artiste 

Artiste beauceronne, Lise Bernard compte plus d’une vingtaine d’expositions à son actif, dont plusieurs expositions individuelles. Ses œuvres se retrouvent dans des collections privées et corporatives au Québec, en Alberta et aux États-Unis. Parallèlement à sa pratique artistique, elle démontre un engagement certain pour la cause des arts dans sa région.  http://www.lisebernard.com/

Vous trouverez le Musée Marius-Barbeau au 139, rue Sainte-Christine Suite 200, à Saint-Joseph-de-Beauce, ouvert du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 13h à 16h30. Dimanche de 11h à 16h. www.museemariusbarbeau.com  courriel : infomusee@museemariusbarbeau.com

N’oubliez surtout pas de rêver grand !

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]