Ajoutez ce site comme page de démarrage

Le robot soudeur du CIMIC est opérationnel

Par: Joffre Grondin

Une étudiante du CIMIC, le président de la Commission scolaire Charles-Henri Lecours, la ministre responsable du Travail, leader parlementaire adjointe, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et députée de Bellechasse, Mme Dominique Vien, Paul Busque, député de Beauce-Sud, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine, M. Sébastien Proulx, et le directeur du CIMIC, Stéphane Quirion.

L’inauguration du robot soudeur au Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (CIMIC) de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, projet dont l’arrivée avait été annoncée l’an dernier, s’est fait en grande pompe, pourrait-on dire, avec la présence du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, de Dominique Vien, ministre responsable du Travail, et bien sûr du député de Beauce-Sud, Paul Busque, ainsi que les officiels de la commission scolaire.

L’inauguration avait été annoncée l’an dernier, mais c’était un projet de long terme. Comme le confiait Ghislain Lacroix, chef d’atelier du département de soudure, en octobre 2016, « notre demande date de 2007 ». Et en mars 2014 la CS Beauce-Etchemin inaugurait un agrandissement de 1 270 m2 de son centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (CIMIC), ainsi que le réaménagement d’un espace de 300 m2. Les nouveaux espaces portaient le nombre de places disponibles en soudage-montage de 80 à 120, tout en permettant de donner des cours de soudage aux élèves de mécanique automobile et de mécanique industrielle.

En octobre 2017, c’est chose faite, la cellule robotisée, ou robot soudeur, permettra de former les futurs travailleurs de l’industrie selon les dernières avancées technologiques. Cette cellule d’enseignement de soudage robotisé de six axes sera utilisée par les élèves de deux programmes, soit Mécanique industrielle de construction et d’entretien et Soudage-montage.

Le robot soudeur en pleine action. Le rideau rouge sert de pare-étincelles de protection.

Démonstration

Il fallait absolument voir le robot en action, et une démonstration avait été préparée. Le robot avait été programmé pour souder des pièces dans un ordre défini. Il était impressionnant de voir un des énormes bras saisir une pièce de métal, la placer à un endroit précis, et l’autre bras faire une, deux ou trois soudures rapides et précises.

« Impressionnant » a déclaré le premier ministre, ajoutant que « l’avenir du Québec, notamment des régions, passe par la formation, passe par l’innovation et c’est un très bel exemple ». Cette cellule robotisée est effectivement à la fine pointe de la technologie.

Pour être à la fine pointe…

Le projet est évalué à près de 368 000 $. La part du gouvernement du Québec s’élève à 250 000 $. La différence a été assumée par les différents partenaires du milieu.

Cette acquisition s’arrime parfaitement au contexte particulier de la Beauce, où les entreprises commencent à intégrer des robots soudeurs dans leurs opérations.

CarteDanaki
St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]