Ajoutez ce site comme page de démarrage

La rivière Saint-Jean ; de Saint-Zacharie QC à Saint-Jean, NB

Par: Rolland Bouffard, collaboration spéciale

Chutes réversibles, l’entrée du parc (photo Rolland Bouffard)

Rolland Bouffard, collaboration spéciale

Quand on fait le trajet à partir de Saint-Jean, Nouveau-Brunswick vers Edmundston, en passant par Fredericton, on suit la rivière Saint-Jean presque tout le long du parcours. À partir d’Edmundston, la route suit une rivière jusqu’au lac Témiscouata. 

J’ai toujours cru que la rivière Saint-Jean prenait sa source au lac Témiscouata, mais en réalité, il s’agit de la rivière Madawaska, un affluent qui se jette dans la rivière Saint-Jean près d’Edmundston.

Un coureur des bois de Sainte-Marie, qui possède un chalet à Armstrong, me disait avoir parcouru la rivière Saint-Jean en canot et fait du portage lors d’excusions de pêche. Il m’expliquait que la rivière prenait sa source à Saint-Zacharie en Beauce. Comme je suis un peu Saint-Thomas, avant de croire, je dois voir et toucher. J’ai regardé sur Google Maps et j’ai trouvé le Petit lac Saint-Jean, situé en partie dans la municipalité de Saint-Zacharie et en partie aux États-Unis, le lac étant chevauché par la frontière entre le Canada et les États-Unis. C’est donc là que la rivière Saint-Jean prend sa source pour se diriger vers Edmundston. Le coureur des bois avait raison !

À partir du Petit lac Saint-Jean, la frontière entre les deux pays suit la rivière Saint-Jean, parfois au centre de la rivière, parfois à bâbord et parfois à tribord, pour rejoindre Edmundston au Nouveau-Brunswick, à la rencontre de la rivière Madawaska, un de ses affluents.

À partir d’Edmundston, le fleuve Saint-Jean, comme disent les gens du Nouveau-Brunswick, traverse la province en direction sud, jusqu’à St-John pour atteindre la Baie de Fundy.

Les chutes où l’eau coule en montant.

On découvre les chutes réversibles ou Reversing Falls, à l’embouchure de la rivière. Coincées entre deux rochers, les chutes font le lien entre le fleuve Saint-Jean et la Baie de Fundy. C’est à cet endroit où l’on trouve les plus hautes marées dans le monde, plus de quarante pieds. Le cycle complet des marées est environ de douze heures.

Le pont au-dessus des chutes. (Photo Rolland Bouffard)

Le phénomène se produit quand les marées montantes de la baie changent la direction de l’écoulement de l’eau à l’endroit où la rivière se jette vers la mer et à cause d’une série de corniches de roc au fond de la rivière, on aperçoit cet effet de chutes où l’eau coule en montant.

L’industrie forestière.

La Beauce, le Maine et le Nouveau-Brunswick sont connus pour leur importante richesse forestière. L’entrepreneur forestier Édouard Lacroix a entretenu plusieurs chantiers et construit des moulins à bois tout le long de la rivière : Edmundston, Madawaska ou Saint John. Une bonne partie de ces chantiers et moulins à bois sont maintenant exploités par la famille Irving. Ils ont acquis une partie de ces chantiers de l’entrepreneur Lacroix.

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]