Ajoutez ce site comme page de démarrage

Une très mauvaise surprise pour les Québécois de 65 ans

MODIFICATION DU CRÉDIT D’IMPÔT EN FONCTION DE L’ÂGE

Par: Joffre Grondin

Le gouvernement Couillard cible les aînés

Une nouvelle mesure adoptée dans le budget du gouvernement Couillard de 2015-2016 concernant le crédit d’impôt en raison de l’âge fera graduellement passer l’âge d’admissibilité de 65 à 70 ans, de 2016 à 2021. Cette perte de crédit d’impôt, pouvant aller jusqu’à 497 $ par personne, a suscité de vives réactions des partis d’opposition. En Beauce, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées Beauce-Etchemins (AQDR-BE) a également vivement réagi.

PQ, CAQ et AQDR sont unanimes à condamner la mesure.

Le PQ

Sur le fil de presse, « Harold LeBel, porte-parole du Parti Québécois pour les aînés, et Nicolas Marceau, porte-parole en matière de finances, demandent au gouvernement libéral d’entendre raison et de ne pas priver 500 000 aînés de 500 $ par année. »

« Tous les députés ont eu, à leur bureau de circonscription, des téléphones d’aînés outrés qui exigent que le gouvernement recule, car ça n’a pas de bon sens d’aller piger 500 $ de plus dans leurs poches », a tonné Harold LeBel.

La CAQ

Pour sa part, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault constate que « Philippe Couillard fait le choix délibéré de viser nos aînés les plus vulnérables, soit ceux qui n’ont plus la capacité de travailler. Ce faisant, il vient piger dans leurs poches jusqu’à 500 $ par personne », a indiqué François Legault, qui maintient que tant les familles que les aînés ont eu à endurer les hausses de tarifs et de taxes libérales.

« Nos aînés méritent un répit. Quand le premier ministre va-t-il le leur accorder ? » a fulminé François Legault.

L’AQDR

Par la voix de son président André Côté, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées Beauce-Etchemins (AQDR-BE), a été très explicite dans sa ferme condamnation de la décision du gouvernement de Philippe Couillard.

De quoi s’agit-il exactement ? 

Le gouvernement Couillard, dans la cadre de son budget d’austérité adopté en 2015-2016, a haussé « en catimini », soutient André Côté, l’âge d’admissibilité au crédit d’impôt en raison de l’âge que le gouvernement du Québec accordait depuis 1972 aux personnes âgées de 65 ans et plus.

« Passée sous le radar de la politique d’austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard, cette coupe fiscale prévoit une hausse graduelle de l’âge de l’admissibilité au crédit d’impôt jusqu’en 2021. Ainsi, pour l’année 2017, ce crédit d’impôt perdu pourra atteindre 497 $ par personne aînée soit au bout de 5 ans en 2021, la jolie somme de 2 485 $ par personne aînée », analyse le président de l’AQDR.

De 65 à 70 ans

Toute personne aînée du Québec qui a eu 65 ans en 2016, donc née en 1951, devra maintenant attendre en 2017 avant de pouvoir bénéficier de ce crédit d’impôt en raison de son âge.

Pour l’année 2017, les personnes nées en 1952 devront quant à elles, attendre leur 67 ans avant de profiter de ce crédit d’impôt, soit en 2019 au lieu de 2017. Elles perdent donc deux ans de crédit d’impôt par l’application de cette nouvelle mesure fiscale (497 $ X 2 = 994 $).

Et ainsi de suite… Les personnes nées en 1953 devront attendre d’avoir 68 ans avant de profiter de ce crédit d’impôt, soit en 2 020 au lieu de 2018. Elles perdent donc trois ans de crédit d’impôt (497 $ X 3 = 1 491 $).

Les personnes nées en 1954 devront attendre 69 ans avant de profiter du crédit d’impôt soit en 2021 au lieu de 2019. Elles perdent donc quatre ans avant de profiter du crédit d’impôt (497 $ X 4 = 1 988 $).

Et ainsi de suite… Les personnes nées en 1955 devront attendre l’âge de 70 ans afin de profiter du crédit d’impôt soit en 2025 au lieu de 2020. Elles perdent donc cinq ans avant de profiter du crédit d’impôt (497 $ X 5 = 2 485 $).

Les personnes nées en 1956 et après 1956 pourront bénéficier de ce crédit d’impôt à l’âge respectable de 70 ans.

« L’âge d’admissibilité au crédit d’impôt en raison de l’âge passera ainsi de 65 à 70 ans. La conséquence financière de cette hausse graduelle de l’âge de l’admissibilité à ce crédit d’impôt sera donc que toutes les personnes aînées nées à partir de 1951 perdront d’ici 2021, près de 300 millions de dollars en crédits d’impôt. Ce sont donc les personnes aînées à faible et modeste revenus du Québec qui seront les plus touchées par cette mesure inique d’austérité budgétaire du gouvernement de Philippe Couillard…

Il y a là de quoi nous indigner fortement et de crier à l’injustice », a précisé le président Côté

Où était la ministre des aînés Francine Charbonneau ?

« Où était la ministre responsable des personnes aînées lors de l’adoption de cette mesure qui fera perdre à un couple de retraités un montant de 1 000 $ par année ? » rage André Côté.

Que fera le gouvernement Couillard avec l’argent coupé aux personnes aînées ?

Le site http://fr.canoe.ca/argent/actualites/archives/2017/02/20170214-185515.html rapporte les paroles du ministre Leitao pour qui « l’objectif était de mettre en place des incitatifs [pour] que les travailleurs d’expérience, les travailleurs plus âgés, de 62, 63 ans, restent sur le marché du travail », a-t-il expliqué en chambre, ajoutant que les fonds ainsi dégagés seraient réinvestis en « totalité et même plus dans une bonification du crédit d’impôt pour travailleur d’expérience ».

« Le gouvernement Couillard a décidé d’appauvrir Ti-Jean pour enrichir Ti-Paul », a ironisé monsieur Côté.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]