Ajoutez ce site comme page de démarrage

Une suite à l’invisible, c’est rare !

Par: Joffre Grondin

Emmanuelle Breton et Kim Durocher

Emmanuelle Breton et Kim Durocher

Avec l’exposition « Les graines sont invisibles », au Centre Marie-Fitzbach en avril 2016,  Emmanuelle Breton voulait montrer que les effets de ces graines invisibles sont, elles, très visibles, et palpables. La suite, totalement imprévisible, est nommée « L’essentiel est invisible », et provient d’une collaboration avec Kim Durocher

La collection était inspirée du Petit Prince de Saint-Exupéry dans laquelle il était possible de reconnaître les symboles dans la trame des œuvres avec couleurs, gaufrages, estampes, sculptures. La suite, assemblée avec Kim Durocher, offre 21 œuvres « d’une grande maturité plastique et philosophique », comme le décrivent les créatrices.

Vous pouvez voir l’exposition à Cowansville, mais également sur leur site internet au https://expolessentielestinvisible.wordpress.com

Voici la genèse du projet de ces artistes 

Toutes deux artistes professionnelles en art visuel, issues de pratiques différentes, l’estampe, la peinture et les techniques mixtes, elles ont en commun une démarche dans laquelle les thématiques de ruralité ainsi que l’idée de trace, de passage, d’identité et d’espaces imaginaires, sont omniprésentes.

Réunies par Internet et animées par l’échange d’idées et de symboles de leurs imageries respectives, elles collaborent à distance depuis un an, dans un dialogue-correspondance à l’élaboration d’un corpus d’œuvres faisant référence aux thèmes récurrents dans l’œuvre littéraire, Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry.KIM-EMMA-WEB-23

 « L’essentiel est invisible »

Le titre du projet « L’essentiel est invisible » réfère autant aux thèmes abordés dans le récit qui les intéresse, soit l’idée de voir au-delà des apparences, qu’au lien virtuel qui unit les deux artistes. Ayant établi leurs pratiques dans deux régions du Québec éloignées l’une de l’autre (Chaudière-Appalaches et Laurentides), Breton et Durocher communiquent et développent leurs idées principalement via Internet et des réseaux sociaux, donnant ainsi à leur projet un aspect actuel et inusité.

Découvrez le résultat de leur travail à la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand, au 608, rue du Sud, Cowansville (Québec) J2K 1T4, en collaboration avec le Musée Bruck jusqu’au 25 août 2016.

Le site internet du projet est  https://expolessentielestinvisible.wordpress.com

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo